; Recul du blé sur Euronext

Euronext Le blé en retrait de 3 €/t

Terre-net Média

Le blé continue de creuser ses pertes malgré une baisse de potentielle en France.

Les prix des céréales restaient sous pression vendredi à la mi-séance sur Euronext. Les marchés céréaliers anticipent notamment de nouveaux assouplissements des restrictions indiennes à l’export. L’arrivée de pluie sur une partie de l’Hexagone tire également les cours du blé à la baisse, malgré des apports encore trop limités pour pleinement relancer les potentiels. FranceAgriMer a d’ailleurs coupé de neuf points supplémentaires ses notations de blé tendre « bon à très bon » dans son dernier rapport hebdomadaire, à 73 % (79 % en 2021).

Les notations d’orges d’hiver ont également été abaissées de huit points, à 71 % (75 % l’an dernier), tandis que celles des variétés de printemps ont été réduites de sept points, à 69 %, soit une chute de quinze points par rapport à l’an dernier ! Le taux de blé dur « bon à très bon » retombe quant à lui de quatre points, à 73 %.

Peu avant 14h00, le blé Euronext à échéance décembre 2022 se relâchait de 3,50 €/t, à 412,75 €/t, tandis que le contrat septembre 2022 baissait de 3 €/t, à 419,25 €/t. Le maïs Euronext à livraison juin 2022 s'enfonçait de 7 €/t, à 356,25 €/t, le terme novembre 2022 diminuait de 6,25 €/t, à 363 €/t.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média