Prévisions mondiales Le CIC réduit ses perspectives de production de blé pour la prochaine campagne

Terre-net Média

Le Conseil international des céréales a réduit ses estimations de production mondiale de grains pour 2020/21. Attendue à 2 218 Mt, elle reste supérieure de 43 Mt au niveau de la campagne précédente. Si la production mondiale de maïs progresse, celle de blé recule de 4 Mt, à 764 Mt, un niveau qui reste malgré tout record.

Grains de maïs et de bléLe CIC réduit de 5 Mt la production mondiale de céréales pour la campagne 2020/21. (©Pixabay) Si les précipitations qui ont parcouru la France et l’Europe, ainsi que la mer Noire ont apaisé en partie les craintes sur la prochaine campagne, la sécheresse des dernières semaines a causé des dégâts incontestables. Les conditions de croissance sont « moins qu'idéales » et c’est ce qui a poussé le Conseil international des céréales ( CIC) à diminuer de 4 Mt ses perspectives pour la production mondiale de blé dans son rapport mensuel du mois d'avril. Au cours de la campagne 2020/21, la production devrait ainsi s'établir à 764 Mt, un niveau qui reste record, supérieur de 2 Mt à la campagne précédente. 

La consommation est attendue moins forte que prévue, à 755 Mt, mais tout de même supérieure à 2019/20 (748 Mt). En somme, les stocks mondiaux progressent, y compris chez les grands exportateurs où ils s’élèveraient à 64 Mt, contre 63 Mt pour les précédentes estimations. Mais ils restent toutefois inférieurs à ceux la campagne précédente (67 Mt). Les échanges ont de leur côté été revu en baisse de 3 Mt, à 177 Mt (178 Mt en 2019/20).

À l’inverse, la production mondiale de maïs a été revue en hausse de 1 Mt. À 1 158 Mt, elle devrait bondir de 39 Mt par rapport à l’an dernier. La consommation ne bouge pas, à 1 173 Mt contre 1 145 Mt en 2019/20, tandis que les stocks sont attendus à 281 Mt. Ils restent nettement plus faibles que lors que la campagne précédente (- 16 Mt) mais progressent depuis les estimations de mars (+ 7 Mt).

Au total, la production mondiale totale de céréales en 2020/21 a été réduite de 5 Mt, à 2 218 Mt, et devrait être en hausse de 43 Mt par rapport à 2019/20. La consommation a été amputée de 4 Mt depuis l'estimation de mars mais devrait tout de même constituer un nouveau record historique de 2 222 Mt, soit 41 Mt de plus qu’en 2019/20. Elle progresse à la fois du côté de l’alimentation (+ 10 Mt), de l'alimentation animale (+ 14 Mt), ainsi que des utilisations industrielles (+ 17 Mt).

Les stocks mondiaux devraient se réduire, « les contractions du maïs et de l'orge n'étant que partiellement compensées par des stocks de blé plus importants », indique le CIC. Quant aux échanges mondiaux (de juillet à juin), ils devraient progresser de 1 % en 2020/21, avec « des expéditions de maïs qui devraient augmenter pour la douzième année consécutive ».

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous