Euronext Les céréales poursuivent leur ascension

AFP

Les prix du blé et du maïs grimpaient encore, vendredi à la mi-journée, alors que la Russie cherche toujours à restreindre ses exportations pour juguler l'inflation des produits alimentaires sur son marché intérieur.

Le premier exportateur mondial de blé « envisage de prolonger la taxe sur les exportations de blé jusqu'à la nouvelle campagne et veut reprendre les ventes du blé des réserves », rapporte Inter-Courtage.

« La préoccupation majeure pour nombre de pays exportateurs est (...) de juguler leur inflation des produits de base, alors que les bilans mondiaux se tendent, principalement en maïs et en soja », remarquait de son côté le cabinet Agritel.

La flambée des matières premières agricoles inquiète notamment les éleveurs qui voient leurs coûts de production s'envoler, en particulier dans la filière volailles.

Peu avant 12h30 (11h30 GMT) sur Euronext, la tonne de blé tendre progressait de 4,25 euros sur l'échéance de mars à 234 euros et de 3,75 euros sur l'échéance de mai à 230 euros, pour plus de 55 700 lots échangés.

La tonne de maïs, elle, progressait de trois euros, sur le contrat de mars à 215,25 euros et de deux euros sur celui de juin à 212,25 euros, pour plus de 1 600 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous