; Londres appelle Moscou à laisser sortir les céréales d'Ukrain

Guerre en Ukraine Londres appelle Moscou à « arrêter de voler » les céréales ukrainiennes

AFP

Le ministre britannique de la Défense a appelé mercredi la Russie à « arrêter de voler » les céréales produites par l'Ukraine et à laisser ce pays les exporter, tout en écartant une levée des sanctions demandée par Moscou pour éviter une crise alimentaire mondiale.

« J'appelle la Russie à faire ce qui est juste dans un esprit d'humanité et à laisser sortir les céréales d'Ukraine », a déclaré Ben Wallace lors d'une conférence de presse à Madrid avec son homologue espagnole, Margarita Robles. « Ne parlons pas de sanctions, parlons de faire ce qui juste pour les nations du monde entier », a-t-il ajouté.

Le ministre britannique se référait aux déclarations d'un ministre russe adjoint des Affaires étrangères, Andreï Roudenko, qui a exigé mercredi la levée des sanctions visant Moscou comme condition pour éviter la crise alimentaire mondiale qui se dessine du fait du conflit en Ukraine.

Réputée pour ses terres très fertiles, l'Ukraine était avant l'invasion russe le quatrième exportateur mondial de maïs et en passe de devenir le troisième exportateur de blé. Mais le conflit a interrompu les cultures et le commerce des céréales, la Russie étant accusée par l'Ukraine et ses alliés occidentaux d'empêcher les exportations par la mer Noire, au risque de provoquer une grave crise alimentaire mondiale.

« Beaucoup de personnes à travers le monde comptent sur ces céréales pour se nourrir », a souligné M. Wallace, rappelant qu'une partie de la production ukrainienne allait à des pays souffrant déjà de crises humanitaires, comme le Yémen.

Revoir l'entretien avec Sébastien Abis : Le blé, une céréale irremplaçable au cœur du chaos mondial

« Arrêtez de voler les céréales! », a-t-il lancé à l'adresse de Moscou. « Nous voyons la Russie voler les céréales (ukrainiennes) pour sa propre consommation », a encore déclaré le ministre britannique.

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kouleba, a qualifié de « chantage » la demande de Moscou d'une levée des sanctions visant la Russie en raison de son invasion de l'Ukraine afin d'éviter une crise alimentaire mondiale.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

AFP