Analyse et cours du blé tendre

Tendance des prix

1 mois
Blé tendre

Blé tendre (prix en €/t)

standard Récolte: 2018

PlaceCotationVariation
Rouen Rendu 176€/t 0€/t
Dunkerque Rendu 176€/t -1€/t
La Pallice Rendu 176€/t 0€/t
Creil Fob 165€/t -1€/t
Moselle Fob 167€/t -1€/t
PlaceCotationVariation
Rouen Fob 179€/t -1€/t

Analyse quotidienne du 26/04/2019

Contenu réservé aux abonnés PRO

Accédez à tout Terre-net sans engagement pendant 7 jours

Nous vous proposons toutefois l'analyse du 19/04/2019 :

L'ancienne campagne dévisse

L'échéance mai 2019 creuse ses pertes tandis que la nouvelle campagne reste stable.

Les prix du blé nouvelle campagne sont restés stables hier soir malgré de nouvelles pertes enregistrées à Chicago. L’échéance mai 2019 poursuit toutefois sa dégringolade et approche désormais des 180 €/t. Les perspectives de production américaines de blé d’hiver sont en effet encourageantes, ce qui participent à la baisse marquée du marché depuis plusieurs jours.

L’actualité est en outre relativement calme et ajoute au manque de dynamisme des cours.

Sur Euronext, le blé à échéance mai 2019 s'est enfoncé de 1,50 €/t à 183,50 €/t, tandis que le contrat à terme septembre 2019 a piétiné vers un gain de 0,25 €/t à 174,50 €/t. À Chicago, le rapproché a diminué de 1,50 c$/bu à 445,50 c$/bu.

Analyse hebdomadaire

Forte baisse

Les bonnes notations de cultures aux États-Unis ainsi que l'amélioration des conditions météorologiques en Europe, en mer Noire comme aux États-Unis mettent les cours du blé sous pression.

L’USDA a publié les notations de cultures pour les blés d’hiver. Le pourcentage de « bon et excellent » progresse de 2 point par rapport à la semaine précédente et se situe sur un niveau similaire à 2012 et supérieur à 2016. Sauf incident, la production américaine pourrait être très importante. Les semis des blés de printemps américains sont en retard, comme l’année dernière.

En France, les blés d’hiver ressortent avec 81 % « bon et excellents » selon FranceAgriMer, soit une légère baisse par rapport à la semaine dernière. Les pluies qui tombent en France cette semaine devraient résorber en partie le déficit hydrique qui s’était installé.

Dans la région de la mer Noire, les bonnes conditions générales en Russie contrastaient avec un déficit hydrique en Ukraine et en Roumanie. Des pluies sont annoncées sur la semaine dans ces deux derniers pays.

Sur la campagne en cours, notons que les exportations russes ont fortement ralenti et que celle des États-Unis dépasseront certainement l’objectif corrigé de l’USDA.

 

Evolutions des cotations

Valeurs remarquables

Autres Cotations

Sur le même sujet