Analyse et cours du blé tendre

Tendance des prix

1 mois
Blé tendre

Blé tendre (prix en €/t)

meunier Récolte: 2019

PlaceCotationVariation
Rouen Rendu 178€/t +3€/t
Dunkerque Rendu 178€/t +3€/t
La Pallice Rendu 178€/t +3€/t
Rouen Fob 182€/t +3€/t

fourrager Récolte: 2019

PlaceCotationVariation
Creil Fob 173€/t +3€/t

standard Récolte: 2019

PlaceCotationVariation
Moselle Fob 172€/t +3€/t
Creil Fob 168€/t -2€/t

Analyse quotidienne du 25/06/2019

Contenu réservé aux abonnés PRO

Accédez à tout Terre-net sans engagement pendant 7 jours

Nous vous proposons toutefois l'analyse du 18/06/2019 :

Euronext rattrape son retard

Le blé européen a bien progressé hier soir et a ainsi comblé une partie de son retard sur l'origine américaine.

Le blé européen a accéléré à la hausse hier soir, malgré un marché américain plus mitigé. Les inspections américaines ont en effet été limités à 375 kt cette semaine, ce qui a quelque peu entamé l’optimisme des opérateurs. Les exports européens sont quant à eux retombés à un tout petit 55 kt.

Les inquiétudes climatiques sont toutefois toujours très présentes et apportent un soutien conséquent aux prix du blé. Le coup de chaud qui touche la Russie et une bonne partie du reste de la mer Noire réduit progressivement le potentiel de production dans la région et devrait entraîner des ajustements des bilans des analystes prochainement.

Les récoltes américaines se déroulent par ailleurs sous des pluies intenses. Le département australien de l’agriculture a de son côté décidé de coupé de 17,6 % son objectif d’export sur la campagne 19/20 en raison de la sécheresse qui a touché le pays ces derniers mois.

Sur Euronext, le blé à échéance 2019 a bondi de 2 €/t à 182,75 €/t, tandis que le terme décembre 2019 a grimpé de 2,25 €/t à 186,75 €/t.

Analyse hebdomadaire

Du chaud en Russie

Les prix du blé restent orientés dans le vert mais la tendance semble ralentir.

Tractés par le maïs, les prix du blé sont restés très fermes cette semaine, bien que la tendance ait montré des signes de ralentissement ces deux dernières séances. Le dernier crop tour américain a en effet révélé des notations de cultures toujours bonnes malgré le temps très pluvieux qui persiste sur les plaines américaines. Les récoltes des variétés d’hiver accusent tout de même un retard notable sur la moyenne cinq ans.

Les travaux de moisson en Russie devraient en outre débuter dès la semaine prochaine, ce qui risque d’accentuer la pression sur les cotations internationales. Les prix russes ont d’ailleurs subi des pertes ces derniers jours. Les inquiétudes restent toutefois présentes dans le bassin mer Noire avec des températures installées au-dessus des 30 °C depuis plusieurs semaines. Le potentiel de rendement des variétés de printemps en souffre, et les perspectives de production russe pourrait rapidement être revu à la baisse.

Le bureau de statistiques australien Abares a de son côté diminué de 11 % ses perspectives de production et de 17,6 % son objectif d’export sur la campagne 19/20, en raison de la sécheresse qui a touché le pays ces derniers mois.

Evolutions des cotations

Valeurs remarquables

Autres Cotations

Sur le même sujet