Analyse et cotation du blé tendre

Tendance des prix

1 mois
Blé tendre

Blé tendre (prix en €/t)

standard Récolte: 2017

PlaceCotationVariations
Rouen Rendu 154€/t -3€/t
Dunkerque Rendu 154€/t -3€/t
La Pallice Rendu 154€/t -3€/t
Creil Fob 143€/t -3€/t
Moselle Fob 156€/t -3€/t
Rouen Fob 157€/t -3€/t

Analyse quotidienne du 21/08/2017

Contenu réservé aux abonnés PRO

Découvrez les contenus et les avantages réservés aux abonnés PRO.
Et profitez immédiatement de l'essentiel pour agir sur votre exploitation !

Tester gratuitement* Je m'abonne
*Sans engagement, vous bénéficierez d'une offre découverte d'une durée limitée pour les services Terre-net PRO
Blocage pro
Nous vous proposons toutefois l'analyse du 14/08/2017 :

Récolte russe massive

Malgré sa faible qualité supposée, la récolte massive en Russie continue de peser sur le marché.

Après le rapport USDA baissier de la veille, les cours du blé ont accusé un nouveau repli ce vendredi. Pour rappel, le département américain à l’Agriculture a rehaussé de 5 Mt ses estimations de récolte en Russie, à hauteur de 77,5 Mt.

La tendance a en outre été alourdie par des mises à jour encore plus optimistes des analystes locaux. Ainsi, SovEcon a augmenté ses perspectives de production de blé russe à 77,9 Mt, contre 72,9 Mt anticipées auparavant, tandis qu’Ikar a relevé ses propres prévisions entre 77 et 80 Mt (contre 74-77 Mt précédemment).

Sur Euronext, le blé à échéance septembre 2017 a baissé de 1 €/t à 160,50 €/t, tandis que le contrat à terme décembre 2017 a vigoureusement reculé de 1,75 €/t à 165,50 €/t. À Chicago, le rapproché s'est relâché de 2 c$/bu à 438,50 c$/bu.

Analyse hebdomadaire

Grosse récolte en Russie

La Russie s'apprête à battre de nouveaux records de production.

Les cours du blé ont subi la pression du dernier rapport USDA cette semaine. Le département américain de l’agriculture a en effet nettement augmenté ses perspectives de production en Russie,  qui s’établissent désormais à 77,5 Mt, soit un nouveau record. Dans les jours qui ont suivi, les analystes Ikar et Sovecon ont également relevé leurs prévisions à des niveaux encore plus élevés.

Dans le même temps, en Ukraine, les récoltes sont désormais terminées et les retours des agriculteurs laissent présager une excellente récolte. Avec la bonne moisson française, les disponibilités en mer Noire et en Europe s’annoncent donc bonnes.

Les risques climatiques persistent néanmoins en Allemagne avec des pluies excessives depuis plusieurs semaines. Le Canada souffre par ailleurs d’un déficit hydrique persistant. En outre, les  récoltes russes sont certes massives, mais des problèmes de qualité sont relevés par les opérateurs. Un net contraste entre l’offre en céréales fourragère et en blé de haute qualité est donc de plus en plus envisagé par le marché.

 

Evolutions des cotations

Valeurs remarquables

Autres Cotations

Sur le même sujet