Analyse et cotation du blé tendre

Tendance des prix

1 mois
Blé tendre

Blé tendre (prix en €/t)

standard Récolte: 2017

Place Cotation Variations
Rouen Rendu 149€/t +1€/t
Dunkerque Rendu 150€/t +1€/t
La Pallice Rendu 150€/t 0€/t
Creil Fob 139€/t +1€/t
Moselle Fob 143€/t +2€/t
Rouen Fob 153€/t +1€/t

Analyse quotidienne du 24/01/2018

Contenu réservé aux abonnés PRO

Découvrez les contenus et les avantages réservés aux abonnés PRO.
Et profitez immédiatement de l'essentiel pour agir sur votre exploitation !

Tester gratuitement* Je m'abonne
*Sans engagement, vous bénéficierez d'une offre découverte d'une durée limitée pour les services Terre-net PRO
Blocage pro
Nous vous proposons toutefois l'analyse du 17/01/2018 :

Euronext dans le rouge

La baisse continue sur Euronext. Pourtant, l'appel d'offres égyptien d'hier donne des signes d'espoir.

A la réouverture de la bourse de Chicago hier, mardi 16 janvier, les cours ont poursuivi leur baisse mais à un degré nettement moindre que vendredi soir. Étonnamment, les opérateurs ne prêtent pas beaucoup d’attention aux températures très basses, avoisinant les -20°C qui se sont produites par endroit dans la zone de production de blé HRW. Le froid frappe en même temps que des conditions sèches dues à l’effet La Nina.

L’appel d’offres égyptien a été remporté de nouveau par la Russie malgré un rouble renchéri depuis une semaine. La surprise est le prix auquel l’appel d’offres a été. Contrairement à la tendance baissière, le prix est en hausse de 4 $/t par rapport à la semaine dernière.

L’Algérie a lancé un appel d’offres pour l’achat de blé dur et la Tunisie cherche à acheter du blé, du blé dur ainsi que de l’orge.

Notons que la base de l’orge française rendu Rouen s’est encore améliorée. A seulement -2€/T, elle atteint un nouveau plus haut de campagne. 

Les cours du blé sur Euronext ont cédé 1,50 €/t à 154,50 €/t mars 18 et 2,25 €/t à 157,75 €/t mai 18.

Analyse hebdomadaire

En baisse

Les cours du blé sur Euronext subissent le double effet de la parité et des cours à Chicago.

Les opérateurs ont été surpris par le rapport de l’USDA publié vendredi dernier. En effet, la surface américaine de blé est nettement moins en recul que prévu. Les cours ont aussitôt corrigé à la baisse de part et d’autre de l’Atlantique.

Cependant, un risque climatique subsiste aux USA, notamment avec une nouvelle vague de froid qui devrait atteindre aujourd’hui la zone de HRW, zone dans laquelle la sècheresse s’accentue.

En Russie en revanche, le froid est moins vigoureux qu’à son habitude et le risque est limité en raison d’arrivée de la neige. Le rouble s’est renforcé la semaine dernière. Selon l’analyste russe SovEcon, les prix FOB à l’export ont été en hausse d’un petit point. Cela diminue d’autant la compétitivité des blés russes.

Du côté des échanges, la hausse de la parité eurodollar impacte la compétitivité du blé à l’export alors que l’origine argentine gagne en intérêt.

Sur la semaine, le cours du blé sur Euronext a perdu 5 €/t à 156 €/t mars 18 et 4,5 €/t à 160 €/t mai 18.

Les bases en revanche se sont légèrement améliorées sur la semaine, mais ne compensent pas la baisse sur le marché à terme.

Evolutions des cotations

Valeurs remarquables

Autres Cotations

Sur le même sujet