Analyse et cours du blé tendre

Tendance des prix

1 mois
Blé tendre

Blé tendre (prix en €/t)

meunier Récolte : 2020

PlaceÉchéanceCotationVariation
Rouen Rendu déc. - janv. 209€/t 0€/t
Dunkerque Rendu déc. - janv. 210€/t +1€/t
La Pallice Rendu déc. - janv. 211€/t +1€/t

fourrager Récolte : 2020

PlaceÉchéanceCotationVariation
Creil Fob déc. - janv. 204€/t +1€/t

standard Récolte : 2020

PlaceÉchéanceCotationVariation
Moselle Fob déc. - janv. 203€/t +1€/t
PlaceÉchéanceCotationVariation
Rouen Fob déc. - janv. 258,32€/t 0€/t

Analyse quotidienne du 25/11/2020

Contenu réservé aux abonnés PRO

Accédez à tout Terre-net sans engagement pendant 7 jours

Nous vous proposons toutefois l'analyse du 18/11/2020 :

Reprise haussière

La belle campagne commerciale française et le climat sec et froid en Russie relancent le blé à la hausse.

Le blé européen a accéléré dans le vert ce mercredi sous l’impulsion d’une demande internationale toujours aussi ferme. FranceAgriMer a d’ailleurs relevé de 150 kt son objectif d’export cette année, à 6,85 Mt, en raison notamment des nombreuses ventes réalisées auprès de l’Empire du Milieu. Le stock de fine campagne retomberait ainsi à 2,5 Mt, soit une chute de 500 kt par rapport à l’an dernier.

Les opérateurs continuent en outre de regarder avec inquiétude les conditions météorologiques en mer Noire. Les pluies annoncées sur le Sud de la Russie se font en effet rares, or les températures descendent désormais nettement sous les 0 °C. Sans couverture neigeuse et après un début de cycle dans le sec, les cultures russes pourraient ainsi subir d’importants dégâts de gel.

Analyse hebdomadaire

Plafond atteint ?

Malgré une demande internationale soutenue le blé n'arrive pas à se détacher des 210 €/t.

Le blé peine à amplifier ses récents gains malgré un marché mondial toujours tendu. La demande internationale, et notamment chinoise, reste en effet très vive et vient capter de nombreux volumes hexagonaux depuis le début de la campagne. FranceAgriMer a ainsi relevé de 150 kt son objectif d’export cette année, à 6,85 Mt. Le stock de fin de campagne retomberait à 2,5 Mt, soit une chute de 500 kt par rapport à l’an dernier !

Quelques affaires sont aussi rapportées depuis la mi-novembre à destination de la meunerie. La Russie profite quant à elle d’un début de campagne dynamique avec 20,7 Mt chargées depuis le 1er juillet dernier, soit une progression de 16 % par rapport à l’an dernier. Les meuniers et fabricants d’aliment du bétail russes ont en outre demandé à leur gouvernement la mise en place d’une taxe à l’export pour préserver le marché intérieur.

Une telle décision viendrait tendre encore davantage les affaires internationales début 2021. À noter également, les récoltes en Argentine sont désormais terminées à près de 20 % et les rendements ressortent pour le moment catastrophique.

La tendance a cependant été ralentie ces derniers jours par une amélioration notable des conditions climatiques aux US et en mer Noire. L’avancée des moissons australiennes est également de nature à faire reculer les prix du blé en raison du fort potentiel de production du pays cette année.

Evolutions des cotations

Valeurs remarquables

Autres Cotations

Sur le même sujet