Analyse et cours du blé tendre

Tendance des prix

1 mois
Blé tendre

Blé tendre (prix en €/t)

meunier Récolte : 2021

PlaceÉchéanceCotationVariation
Rouen Rendu sept. - oct. 252€/t 0€/t
Dunkerque Rendu sept. - oct. 252€/t 0€/t
La Pallice Rendu sept. - oct. 254€/t 0€/t

fourrager Récolte : 2021

PlaceÉchéanceCotationVariation
Creil Fob sept. - oct. 249€/t 0€/t

standard Récolte : 2021

PlaceÉchéanceCotationVariation
Moselle Fob sept. - oct. 243€/t 0€/t
PlaceÉchéanceCotationVariation
Rouen Fob sept. - oct. 304,5€/t 0€/t

Analyse quotidienne du 20/09/2021

Contenu réservé aux abonnés PRO

Accédez à tout Terre-net sans engagement pendant 7 jours

Nous vous proposons toutefois l'analyse du 13/09/2021 :

Retour au vert

Une bonne activité à l'international et la tension du marché français poussent les prix à la hausse.

Encore très hésitants une bonne partie de la séance, les prix du blé ont finalement retrouvé un peu de hauteur en fin de journée sur Euronext. L’Arabie saoudite a notamment redonné un peu d’élan à la tendance en achetant 382 kt de blé meunier, à 355,68 $/t C&F. Les inspections hebdomadaires dans les ports américains ont en outre dépassé les attentes du marché la semaine passée (548 kt).

En France, la tension sur les qualités meunières demeure en outre très présente avec peu de volumes disponibles et d’importants problèmes logistiques qui viennent limiter les affaires.

Analyse hebdomadaire

Renforcement haussier

Un retour des acheteurs sur le marché intérieur et à l'international, ainsi qu'une coupe sèche des estimations de récolte canadienne ont relancé la tendance à la hausse.

Les prix du blé ont finalement retrouvé un peu de hauteur sur le marché français et à l’international. Face à un manque d’offres certain en qualité meunière cette année, les acheteurs sont en effet rapidement revenus aux affaires depuis le début du mois afin de couvrir leurs besoins. La reprise des chargements à destination de l’Algérie et de la Chine relance en outre l’activité sur le portuaire français.

La Commission européenne a de son côté augmenté de 1,1 Mt le cumul d’exports européens depuis le début de la campagne, à 5,8 Mt, soit un bond de 1,8 Mt par rapport à l’an dernier ! À noter également, le Gasc est de nouveau passé aux achats pour 300 kt de blé mer Noire, dont 240 kt d’origine ukrainienne et 60 kt d’origine russe. Les offres françaises ont cependant été plombées par les coûts du fret. 

Côté offre, Agreste a abaissé de 600 kt son estimation de récolte française, à 36,1 Mt, contre 29,2 Mt l’an dernier et 33,4 Mt en moyenne cinq ans. StatCan a également relancé les cours mondiaux dans le vert en coupant de 800 kt son estimation de récolte canadienne, à 15,3 Mt seulement, soit une chute de 10,5 Mt par rapport à l'an dernier et la plus faible moisson enregistrée en près de vingt ans !

L’USDA a toutefois appuyé sur la tendance la semaine passée en réhaussant les stocks mondiaux de fin de campagne de 4,2 Mt, à 283 Mt (292,5 Mt l’an dernier), bien au-dessus des attentes du marché.

Evolutions des cotations

Valeurs remarquables

Autres Cotations

Sur le même sujet