Analyse et cours du blé tendre

Tendance des prix

1 mois
Blé tendre

Blé tendre (prix en €/t)

standard Récolte: 2018

PlaceCotationVariations
Rouen Rendu 210€/t +3€/t
Dunkerque Rendu 210€/t +3€/t
La Pallice Rendu 209€/t +3€/t
Creil Fob 198€/t +2€/t
Moselle Fob 203€/t 0€/t
Rouen Fob 212€/t +2€/t

Analyse quotidienne du 18/08/2018

Contenu réservé aux abonnés PRO

Accédez à tout Terre-net sans engagement pendant 7 jours

Nous vous proposons toutefois l'analyse du 10/08/2018 :

L'USDA éclipse les nouvelles haussières

Les prix du blé ont continué de corriger à la baisse hier soir avant la publication du rapport USDA prévue à 18h. De nouvelles informations sont cependant venues confirmer l'important déficit de production de cette année.

Malgré une série de nouvelles fondamentales haussières, les prix du blé ont accusé un repli notable sur les marchés à termes européen et américain hier soir. Les prix ont en effet échoué à traverser une résistance importante mardi et mercredi, et à la veille du nouveau rapport mensuel de l’USDA, la tendance a donc consolidé.

Stratégie Grains a cependant confirmé les craintes générales du marché en abaissant à 127,7 Mt son estimation de production européenne cette année. Dans le même temps, un lobby agricole danois a annoncé une chute de 40 % de la production locale de céréales.

Symbole de cette tension grandissante, la Jordanie est passé hier aux achats sur le marché internationale pour 60 kt de blé à livraison octobre, au prix de 269 $/t.

Sur Euronext, le blé à échéance septembre 2018 a décroché de 3,50 €/t à 211 €/t, tandis que le contrat à terme décembre 2018 a vigoureusement baissé de 2,25 €/t à 213 €/t. À Chicago, le rapproché s'est notablement relâché de 6,25 c$/bu à 563,75 c$/bu.

Analyse hebdomadaire

Un rapport dévastateur

Le rapport USDA aura provoqué une chute des prix malgré le maintien des fondamentaux haussiers.

Les cours du blé ont subi de très larges pertes cette semaine. Le rapport USDA de vendredi dernier a en effet été décevant à bien des égards aux yeux des opérateurs : le stock mondial de fin de campagne et la récolte européenne ont été diminués de façon moins importante qu’anticipée, tandis que la production russe a finalement été relevée de 1 Mt.

Ces ajustements ne modifient cependant pas les fondamentaux de cette campagne ; à savoir un bilan extrêmement tendu. Mais après un rallye haussier de grande envergure et avec des fonds détenant de nombreuses positions, il n’en fallait pas davantage pour provoquer un mouvement de panique sur les marchés.

La forte correction d’Euronext et de Chicago a d’ailleurs poussé certains importateurs à saisir l’opportunité pour couvrir leurs besoins.  L’Arabie saoudite s’est en outre tournée vers la France, dont les ports connaissent actuellement une activité importante.

Evolutions des cotations

Valeurs remarquables

Autres Cotations

Sur le même sujet