Analyse et cotation du blé tendre

Tendance des prix

1 mois
Blé tendre

Blé tendre (prix en €/t)

standard Récolte: 2017

PlaceCotationVariations
Rouen Rendu 155€/t 0€/t
Dunkerque Rendu 156€/t 0€/t
La Pallice Rendu 155€/t 0€/t
Creil Fob 145€/t 0€/t
Moselle Fob 152€/t +1€/t
Rouen Fob 159€/t 0€/t

Analyse quotidienne du 21/10/2017

Contenu réservé aux abonnés PRO

Découvrez les contenus et les avantages réservés aux abonnés PRO.
Et profitez immédiatement de l'essentiel pour agir sur votre exploitation !

Tester gratuitement* Je m'abonne
*Sans engagement, vous bénéficierez d'une offre découverte d'une durée limitée pour les services Terre-net PRO
Blocage pro
Nous vous proposons toutefois l'analyse du 13/10/2017 :

Stable

Les prix du blé ont résisté au rapport baissier de l'USDA.

Les prix du blé ont terminé la séance sur une note stable, malgré la baisse du marché américain. Dans son dernier rapport mensuel, l’USDA a en effet augmenté de 6,3 Mt son estimation de production mondiale sur la campagne 17/18 (751,2 Mt). Cette forte progression provient notamment des ajustements des bilans européens (+ 2.2 Mt à 151 Mt), indiens (+ 2,3 Mt à 98,3 Mt) et russes (+ 1 Mt à 82 Mt)

Dans ce contexte, le stock mondial de fin de campagne a été augmenté de 5 Mt pour atteindre les 268,1 Mt, soit 10 Mt de plus que l’an dernier.

Sur Euronext, le blé à terme décembre 2017 et mars 2018 est resté figé à respectivement 161,75 €/t et 167,50 €/t. À Chicago, le rapproché a reculé de 2,50 c$/bu à 430,75 c$/bu.

Analyse hebdomadaire

Stable

La bonne demande internationale a stabilisé les cours.

Les cours du blé sont restés globalement stables cette semaine sur Euronext, partagés entre une offre mondiale toujours aussi importante et une demande de plus en plus dynamique. Le Maroc a notamment décidé de diminuer de 130 % à 30 % sa taxe à l’import à partir du 1er décembre. La mise en application de cette réduction va permettre au pays de lancer sa campagne d’importation.

Par ailleurs, le blé meunier français à Rotterdam est désormais plus compétitif que les blés fourragers et le maïs d’import dans les rations animales. Ce déséquilibre permet donc à l’origine française de retrouver un peu de fermeté à destination du Benelux.

Dans le même temps, les inquiétudes climatiques persistent en Australie. Après un climat trop sec durant l’ensemble de la période de développement des blés, des pluies viennent désormais rythmer le début des récoltes à l’est du pays. Les opérateurs craignent une perte de qualité.

Au Brésil également, la zone de production de blé reçoit actuellement des pluies excessives. 

Evolutions des cotations

Valeurs remarquables

Autres Cotations

Sur le même sujet