Mesure des pertes [Essai] Combien d’euros sont perdus lors du passage de la moissonneuse ?

Terre-net Média

Durant la moisson, la rédaction de Terre-net a essayé une tablette de comptage de pertes : la Feiffer Grain Tablet. Le principe est simple : on glisse la tablette devant la machine, on trie les pailles et poussières des grains pour pouvoir compter ces derniers. Ne reste plus qu’à entrer le nombre de grains dans l’application qui a été paramétrée en amont pour chiffrer les pertes en euros par hectares.

L’an dernier, les premiers prototypes de la tablette de comptage de grains de Feiffer ont été utilisés en Allemagne. Cette année, le fabricant a traduit la tablette et l’application en français. La rédaction l'a testée sur une parcelle d’escourgeon et une parcelle de colza.

L’application sur tablettes ou smartphones

Une fois téléchargée sur le store, la prise en main est simple. Les onglets de navigation placés en bas ne sont pas intuitifs de prime abord, mais une fois que l’on sait où les chercher, cela fonctionne plutôt bien.

Il faut saisir un certain nombre de paramètres pour permettre les calculs ultérieurs :

- La saisie du type de culture se réalise sous forme d’icône. Elle permet de connaître un poids de mille grains moyen pour cette culture mais on peut le modifier au besoin. Il faut ensuite saisir le rendement de la parcelle. Attention, il faut le saisir en tonnes par hectares.

- Il faut ensuite préciser les paramètres machine tels que la présence ou non d'un broyeur de paille, la largeur de la barre de coupe, de l’andain ou du canal si utilisation du broyeur.

- Enfin, il faut entrer le prix de vente à la tonne de la culture que vous récoltez.

Le recueil de l’échantillon

Cette étape est la plus difficile à réaliser. Il faut positionner la tablette dans la parcelle devant la barre de coupe et relever celle-ci lorsque l’on passe au-dessus. Cela permet de mesurer les pertes totales, égrenage compris.

L’autre méthode consiste à placer la tablette derrière la barre de coupe mais les pertes seront alors forcément sous-estimées à cause de l’égrenage. La différence peut s’avérer importante notamment en colza.

Dans les deux cas, faites attention à la machine en mouvement.

La préparation de l’échantillon

Lors de nos essais en escourgeon, nous avons simplement soufflé à la bouche pour séparer les pailles hachées et les poussières des grains. Nous avons trouvé une astuce pour gagner du temps au colza avec l’utilisation d’une passoire. (Nous adressons au passage un petit remerciement à l’épouse de notre agriculteur pour le prêt du matériel). Quoi qu’il en soit, c’est une étape longue qui demande de la minutie. Mais une fois la paille nettoyée, il suffit de concentrer les grains dans le bon angle pour les compter grâce à des échelles graduées.

Le résultat

Il suffit maintenant de reporter ce nombre dans l’application pour voir apparaître le résultat. Si vous êtes dans un pourcentage de perte qui vous satisfait, tant mieux. Sinon, il faudra modifier les réglages de votre moissonneuse (vitesse d’avancement, des vents, des rabatteurs, …) et refaire la mesure pour les minimiser. Ces mesures sont notamment intéressantes pour entamer la discussion avec le chauffeur de la machine et veiller à préserver les rendements.

Cet outil simple, assez facile à utiliser peut vous permettre d’optimiser vos pertes. Et comme chaque sou compte, il est vendu en ligne sur le site de Feiffer Consult pour un montant de 128 € HT. L’application, elle, est gratuite.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous