Info firme Des échanges de données fluides entre John Deere et Solorrow !

Terre-net Média

John Deere et Solorrow collaborent en vue de simplifier le transfert de données et de cartes de préconisation entre le matériel et les applications. C'est du moins ce que propose l'appli géolocalisée de Solorrow, via laquelle, l'agriculteur peut créer ses cartes et les retrouver directement sur le terminal de son pulvérisateur ou de son épandeur d'engrais par exemple. Seul critère requis : que l'équipement soit compatible Isobus.

Solorrow et John DeereJohn Deere collabore avec Solorrow en vue de fluidifier les échanges de données entre matériel et application mobile. (©Sollorow/John Deere) 

L'entreprise allemande Solorrow a développé une application géolocalisée qui permet aux agriculteurs de facilement créer des cartes d'épandage à doses variables. C'est le cas notamment pour la modulation intra parcellaire des doses d'engrais. Le système permet aussi de partager ces cartes avec l'Operations Center de John Deere.

Il suffit d'une liaison sans fil pour relier cartes et machines, plus besoin de recourir au transfert de données par clé USB ou autres systèmes. L'utilisation du dispositif est ainsi plus facile et plus efficace. Résultat : l'environnement y gagne grâce aux doses d'engrais et de produits phytos en moins.

Créer des cartes de préconisation sur son smartphone

À noter que le développement des logiciels et des applications embarqués est important au niveau de l'agriculture et de ses équipements. Grâce à Solorrow, l'agriculteur identifie ses parcelles et leurs limites sur la carte, directement depuis son smartphone ou sa tablette. Les zones sélectionnées peuvent être divisées en secteurs, selon le type de sol par exemple, sur la base de cinq ans de données de biomasse.

Les secteurs constituent alors la base pour réaliser les cartes de préconisation, destinées ensuite à intégrer le terminal des pulvérisateurs et épandeurs d'engrais. Il suffit de les transférer depuis l’application mobile vers l'Operations Center, puis de les transmettre aux engins via la connexion sans fil. Le terminal en cabine reçoit les informations et indique la dose à appliquer directement au matériel, dès lors qu'il est compatible Isobus et qu'il bénéficie de la fonction modulation de dose.

Des échanges de données plus fluides

Preuve que les échanges de données peuvent être fluides entre le matériel et les applications, c'est sans doute une des raisons de la collaboration entre les deux acteurs. L'agriculteur garde le contrôle sur son flux de données et sur les données elles-mêmes. L'application Solorrow va donc profiter des forces de vente et marketing de John Deere, qui devrait la commercialiser via son réseau de concessionnaires. 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous