Enquête interactive Comment les concessionnaires jugent-ils les constructeurs ?

Terre-net Média

Le Sedima, syndicat des distributeurs de matériels agricoles en France, réalise depuis 12 ans une enquête baptisée ISC sur la qualité des relations entre concessionnaires et fabricants de machines agricoles. Quel constructeur de tracteurs a la meilleure relation avec ses distributeurs ? Comment cette relation évolue-t-elle dans le temps ?

Fendt apparaît en premier dans l'enquête de satisfaction des concessionnaires. Fendt apparaît en premier dans l'enquête de satisfaction des concessionnaires. (©Terre-net Média)

D epuis 2005, le Syndicat national des entreprises de services et de distribution du machinisme agricole des espaces verts et des métiers spécialisés (Sedima) effectue une enquête auprès de ses adhérents pour juger de leur volonté d’améliorer les relations entre constructeurs et distributeurs. Baptisée ISC pour « indice de satisfaction concessionnaire », elle pourrait être comparée à une enquête de satisfaction entre agriculteurs et coopératives par exemple.

Les résultats 2016

Le Sedima fait la moyenne des notes de chaque question pour calculer  la note globale. Cette année, les marques du groupe Agco  se distinguent avec en tête, Fendt, puis Valtra et Massey Ferguson. Pour la première fois, Kubota figure au classement et McCormick y revient.

Si l’on compare les chiffres de 2015 et de 2016, on constate que Fendt et Massey Ferguson progressent respectivement de 0,4 et 0,3 points. Trois marques restent stables à plus ou moins 0,1 points : Valtra, John Deere et New Holland. Et quatre sont en baisse : Claas (-0,3), Case IH (- 0,4), Deutz-Fahr (- 1) et Same (- 1,2).

 

L’évolution depuis 12 ans

L’évolution des relations par marque suit bien souvent le rythme des changements de dirigeants ou des modifications de politiques de distribution des constructeurs. En totalisant année par année les notes globales de tous les fabricants, on remarque une lente dégradation depuis 2009 des relations avec les distributeurs. Espérons que cette détérioration n’impactera les utilisateurs finaux, autrement dit les agriculteurs.

MÉTHODE D’ENQUÊTE DU SEDIMA

434 questionnaires ont été envoyés en 2016 sur la base d’un exemplaire par contrat de concession et par marque. Pour que l’enquête soit représentative, il faut qu’au moins 30 % des concessionnaires de chaque marque y répondent et que leurs réponses représentent 25 % du volume total de tracteurs vendus par la marque. En 2016, le syndicat a obtenu 65 % de répondants, un chiffre stable.

Les questions posées portent sur la  possibilité de négocier les objectifs de vente, la participation  aux campagnes publicitaires du constructeur, l’aide à la location, la prise en charge des garanties…


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous