Ptac et charge utile, témoignage d'agri « J’utilise mon tracteur 80 à 90 % du temps hors homologation »

Terre-net Média

Installé à Euville (Meuse, 55), Etienne Maillard a constaté que plus de 80 % du temps, son tracteur de 170 ch est en surcharge. Témoignage.

Précisions importantes : masses, relevage avant. A suivre...

Cet article sera suivi de compléments pour expliquer la part du relevage avant, des masses, etc. Par exemple, explique Etienne Maillard, « pour pouvoir porter un outil lourd, j'ai une masse de 900 kg à l'avant, sinon, le tracteur se cabre. Ce qui ramène la capacité de charge pour un outil attelé à 2450 kg ». A suivre… (pour en être avertis, revenez ou inscrivez-vous au Mel Agricole sur  http://www.lemelagricole.com )

En 2012, Etienne Maillard faisait l’acquisition de son nouveau tracteur de tête de 170 ch, équipé d’une transmission à variation continue. Un modèle homologué pour un poids à vide de 7.360 kg et un Ptac de 12.000 kg (soit une charge utile de 4.640 kg). Etienne Maillard a souhaité vérifier qu’il respecte bien les homologations.

Notre agriculteur a cependant eu une mauvaise surprise sur son pèse essieu. Avec le plein et chaussé de pneus 650/85 R38 et 600/70 R28, le poids à vide constaté du tracteur est de 8.650 kg, limitant ainsi la charge utile à 3.350 kg !

Il décide alors de renouveler l’opération avec les différents outils de la ferme. Voici les résultats.

Les outils pouvant être utilisés avec le tracteur d'Etienne Maillard (source des chiffres : Etienne Maillard). Les outils portés sont utilisés avec une masse de 900 kg.

Tableau des outils en surcharge Tableau des outils en surcharge (©Terre-net)  

Au global, Etienne Maillard estime que plus de 80 % du temps, il utilise son tracteur en dehors du cadre de l'homologation. Comment ont réagi son assureur et le constructeur ? Découvrez le témoignage complet d'Etienne Maillard au micro de la Terre-net Web TV.

Alors à qui revient la faute ? A un code de la route inadapté aux machines agricoles, ou à des constructeurs qui homologuent leurs tracteurs sans tenir compte de l’usage qui en est fait ?

De notre côté, nous avons fait un tour du marché des tracteurs de 170 ch avec pour objectif de voir si beaucoup de tracteurs étaient capables (du point de vue de leurs homologations) d’emmener un déchaumeur porté à disques Sky Agriculture de 3.900 kg (5,70 m de largeur de travail). Les données sont celles des constructeurs. Les poids réels sont peut être différents comme dans le cas de M. Maillard.

Tous sont homologués pour transporter ce déchaumeur sur la route (sous condition que le poids à vide soit bien celui de l'homologation), mais il faudrait ajouter un lestage sur le relevage avant pour bien équilibrer l'ensemble au champ et limiter le patinage. En revanche, si l'on prend l'exemple d'un pulvérisateur porté de 1.600 litres avec des rampes de 30 m (plus de 3,6 T en charge) que l'on combine avec une cuve frontale de 1.000 litres, on arrive à une charge proche de 5 tonnes. Le constat est alors plus inquiétant : 50 % des marques ont une charge utile insuffisante.

L'objectif n'est pas de pointer du doigt une marque en particulier mais de montrer d'une part l'intérêt des outils traînés face aux portés, et de sensibiliser les campagnes au problème des surcharges.

Retrouvez tous les articles sur la législation en vous connectant sur la page : tracteur et législation .
Précisions importantes : masses, relevage avant. A suivre...

Cet article sera suivi de compléments pour expliquer la part du relevage avant, des masses, etc. Par exemple, explique Etienne Maillard, « pour pouvoir porter un outil lourd, j'ai une masse de 900 kg à l'avant, sinon, le tracteur se cabre. Ce qui ramène la capacité de charge pour un outil attelé à 2450 kg ». A suivre… (pour en être avertis, revenez ou inscrivez-vous au Mel Agricole sur  http://www.lemelagricole.com )

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous