[Vidéo] Essai tracteur Fendt H. Thomas : « Adhérence, consommation, confort... ce 1042 Vario est bluffant ! »

Terre-net Média

Qui ne s'est jamais imaginé au volant d'un tracteur Fendt 1000 Vario ? Alors que les premiers exemplaires débarquent en concession, Hubert Thomas, agriculteur dans le Somme, prend les commandes d'un 1042 Vario mis à disposition par le constructeur. Objectif : vérifier les arguments du constructeur et se faire sa propre idée sur la machine. Capacité de traction, adhérence, sobriété, consommation de carburant faible, confort de conduite, intuitivité, puissance... Le jeune exploitant passe tout au crible. Après quelques jours d'utilisation, sa conclusion est sans appel : « Bluffant ! ». Explications en images.

F endt 1000 Vario. Qui n'a jamais rêvé de piloter ce monstre de 500 ch de puissance pour travailler le sol de l'une des parcelles de la ferme ? C'est exactement ce que la rédaction Terre-net a proposé à Hubert Thomas, agriculteur à Éplessier dans la Somme. Inutile de préciser que le jeune exploitant n'a pas hésité une seconde ! Mi-août, à peine la moisson terminée, l'agriculteur prend les commandes d'un Fendt 1042 Vario attelé à un déchaumeur à dents Köckerling Vector de 9 m de largeur de travail. Sa mission : en mettre plein la vue au tracteur devenu "mythique" pour vérifier si les performances correspondent à celles annoncées par la marque. Et autant dire que l'essayeur devrait faire quelques envieux dans les alentours...

Selon Hubert, la rapidité de prise en main de l'engin est déjà un atout. « À peine installé, on remarque l'intuitivité des commandes », entame le producteur. Et de poursuivre : « Je suis un habitué des tracteurs Massey Ferguson et pourtant, il m'a fallu à peine quelques heures pour apprivoiser l'environnement Fendt. Le terminal Vario Tronic est simple et très intuitif ! Par exemple, je pilote le système de télégonflage Vario Grip depuis l'écran du terminal via deux touches. En un clic, je passe du mode route au mode champ ! » Effectivement, lorsque l'opérateur clique sur l'un des deux modes, la pression des pneumatiques s'ajuste automatiquement.

Gain de temps, sécurité et respect des sols 

« Grâce au dispositif, je peux bénéficie des avantages de la technologie VF des pneumatiques sans hésiter. C'est pratique et je peux même personnaliser la pression pour l'adapter au travail en cours. Il me suffit de saisir la valeur souhaitée sur l'écran de l'ordinateur et le tracteur gonfle ou dégonfle les roues automatiquement ! Quand la parcelle est terminée, avant de retourner sur la route, je clique sur le mode route pour regonfler les roues. Gain de temps, sécurité et respect des sols sont indéniables », précise-t-il. Sans compter que le système est installé directement à l'usine. « Rien ne dépasse, c'est du travail fini, rien à voir avec ce que l'on voit parfois. Aucun risque d'arracher un composant avec les cailloux ! », conclut-il.

Pour augmenter l'adhérence, l'agriculteur peut lester plus ou moins la machine. Pour cela, il dispose d'une masse allant jusqu'à 3,3 t à l'avant et de deux masses de roues de 650 à 1 250 kg à l'arrière. « Modifier le poids est simple : il suffit de desserrer les trois vis de fixation, puis d'ajouter ou de retirer les masses à l'aide d'un télescopique ou d'un chariot élévateur. Là encore, c'est simple et efficace ! », apprécie Hubert.

Moteur Man de 12,4 l de cylindrée

Côté moteur, le six cylindres Man de 12,4 l de cylindrée installé sous le capot a surpris l'agriculteur par sa sobriété. En effet, les 420 ch du modèle à l'essai ne font pas un bruit. « À bord, l'insonorisation de la cabine, combinée au faible régime du moteur, fait régner le silence en maître ! L'absence de bruit est agréable, notamment lors des longues journées de travail. Cela rehausse encore le sentiment de confort en cabine et surtout limite la fatigue du chauffeur. Et pour aller encore plus loin dans le détail, les ingénieurs vont jusqu'à supprimer le compresseur qui alimente la suspension pneumatique du siège. Ils utilisent l'air comprimé fourni par le circuit de frein. Résultat : aucun bruit inutile en cabine.

Grâce au Fendt iD, pas besoin de s'occuper du régime moteur. Le 1000 Vario travaille en permanence dans la plage de couple maximal avec une consommation de carburant la plus basse possible ; autrement dit, il fournit une puissance élevée à bas régime. D'ailleurs moteur, transmission, ventilateur, hydraulique... tous les équipements et accessoires ont été optimisés pour réduire la quantité de carburant brûlé par l'engin. « Au travail avec un déchaumeur de 9 m de large, la consommation n'excède pas 5 à 6 l/ha. C'est peu pour un tracteur de 420 ch ! », ajoute l'homme encore surpris par le résultat.

Transmission Vario Drive conçue spécialement pour le 1000

« Inutile de chercher l'interrupteur pour enclencher le pont avant ou le blocage de différentiel ! Sur cette version, les commandes ont disparu. Effectivement, la transmission Vario Drive, spécialement conçue pour fournir une puissance moteur maximale en toute circonstance, pilote indépendamment les deux essieux. La distribution du couple est libre sur chacune des roues, en fonction de leur besoin.

À voir aussi >>>

Tous les articles en lien avec le tracteur Fendt série 1000 :


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous