Covid-19 La fabrication de machines de récolte et de tracteurs reprend chez Claas

Terre-net Média

Aujourd'hui, trois usines Claas reprennent leur activité pour fabriquer des machines de récolte et des tracteurs. Devrait suivre rapidement le site de Metz qui produit les presses de la marque.

Usine Claas HarsewinkelClaas redémarre ses usines d'Harsewinkel, le Mans et Törökszentmiklós. (©Claas)

Claas redémarre la production de machines de récolte et de tracteurs à compter d'aujourd'hui. Les sites de Harsewinkel en Allemagne, du Mans en France et de Törökszentmiklós en Hongrie reprennent leur activité. La marque annonce que d'ici quelques jours, la production de presses devrait suivre sur le site de Metz en France.

Ainsi prend fin une intense phase de préparation au cours de laquelle la protection de la santé a été analysée et les mesures de prévention ont été déterminées. Pour assurer la planification, le département achats a pris contact avec chacun des fournisseurs indispensables présents tant sur le territoire national qu'à l'international pour permettre le redémarrage le plus fluide possible. En outre, les stocks ont été étoffés pour une courte période.

Un signe d'espoir pour les pays fortement touchés

Thomas Böck, président de la direction du groupe, a déclaré : « Au cours de ces journées, nous pensons avant tout aux employés et aux pays qui ont été et sont encore particulièrement affectés par la pandémie. Aussi nous nous réjouissons de pouvoir envoyer un signe d'espoir, en annonçant le redémarrage de la fabrication en série sur les quatre grands sites de production. »

La propagation du coronavirus avait provoqué, mi-mars, l'interruption de la production de plusieurs semaines dans les quatre usines. Ce qui n'avait toutefois pas empêché la marque de livrer les machines déjà fabriquées de manière intense.

En Inde, la production est bloquée par décision politique

À l'international, la situation est marquée par de fortes disparités. À Gaomi en Chine, la production a repris normalement depuis plusieurs semaines déjà (à quelques exceptions près). Aux États-Unis à Omaha, en Russie à Krasnodar et en Allemagne à Paderborn, Dissen et Bad Saulgau, la production a été temporairement affectée par la pandémie, voire pas du tout. Il en va autrement à Chandigarh en Inde, où la production est stoppée suite à des décisions politiques.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous