Pièces d'usure haute performance Industriehof apporte plus que du carbure !

Terre-net Média

Selon le manufacturier, les plaquettes au carbure de tungstène ne font que de déplacer le problème d'usure. Grâce à l'acier de type 100Cr6, les pièces sont trois fois plus dures que d'habitude. La gamme Extreme Carbide Linde devrait donc allonger la durée de vie de vos outils de travail du sol.

Pièces d'usure Extreme Carbide LineGrâce à un métal trois fois plus dur que l'acier traditionnel et du travail sur la géométrie des pièces, Industriehof allonge leur durée de vie. (©Industriehof)

Le fabricant de pièces d'usure se différencie des autres "carburiers" et n'hésite pas à revoir la géométrie de ses pièces. Selon Indstriehof, c'est l'un des éléments fondamental pour garantir la durée de vie des pièces renforcées au carbure de tungstène.

La gamme baptisée Extreme Carbide Line a donc été travaillée pour répondre aux enjeux grandissant de limiter l'usure des pièces travaillantes. L'enjeu est surtout économique puisque limiter l'usure signifie réduire les charges de fonctionnement des outils de travail du sol et de limiter le temps de maintenance.

Les plaquettes de carbure déportent les zones d'usure

Selon le manufacturier, revêtir les zones d’attaque ne suffit pas. Les plaquettes au carbure de tungstène ne règlent que partiellement le problème de l’usure et déportent les zones.

Fritz Brockmöller, ingénieur développement de la marque profite d’une citerne-sableuse unique en son genre. Un lieu de test pouvant vérifier sans arrêt la résistance à l’abrasion des pièces travaillantes. Durée, intensité du travail, inclinaison de la pièce d’usure... les paramètres peuvent varier pour observer le comportement de la pièce quelle que soit la situation. 

Un matériau trois fois plus dur que l'acier traditionnel

L’équipe allemande suit les travaux de recherche sur les aciers, comme ceux menés à l’université de Dresde, en pointe sur le sujet. Une nuance d’acier a retenu l’attention de l’ingénieur, un acier dit "bainitique" qui répond à des techniques de coulage, de chauffe et de refroidissement très précises. Le processus permet d’acquérir le grain recherché dans le travail du sol : résistance aux impacts et à l’abrasion élevées. Sa valeur est chiffrée à 3 800 MPa (Mégapascals), soit trois fois mieux que l'acier traditionnel, de type 100Cr6.

Résultat : le nouvel acier-support de type 100Cr6 (dénomination X1400 chez Industriehof) est le matériau de base de la gamme. Les plaquettes de carbure de tungstène permettent la découpe du sol sans difficultés. Au brasage des plaquettes, les différences de tension entre le carbure et le matériau de brasage font l’objet d’un soin particulier. L’aspect final de chaque pièce témoigne de la maîtrise industrielle du producteur.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous