Insolite Épandage de lisier sans tonne : jusqu'à 15 % de rendement en plus !

Terre-net Média

À Eurotier (Hanovre), le constructeur de matériel d'épandage de lisier Cadman a dévoilé sur son stand une sorte d'automoteur conçu pour épandre sans tonne à lisier. Minéraux aussitôt assimilables, moins de pertes par évaporation, préservation des sols, gain de temps... les arguments en faveur de cette machine hors norme ne manquent pas.

Cadman CMA au salon Eurotier L'outil d'épandage sans tonne CMA fabriqué par Cadman se déplace automatiquement pour rester aligner avec le tracteur. (©Terre-net Média) L es chiffres annoncés à Eurotier (Allemagne) interpellent : le rendement de la culture augmente de 10 à 15 % grâce au système d' épandage sans tonne baptisé CMA ( Continuous Manure Applicator ) sur la culture de maïs et de soja en test. La marque s'est inspiré du système des frères Aliq installés dans l'Ohio. 800 m de tuyau sur la bobine : autant dire que la longueur n'est pas un frein ! 

L'appareil est conçu pour appliquer le lisier au moment où il profite le plus à la culture, quand les plantes mesurent entre 90 et 120 cm de haut. C'est du moins ce que montrent les essais menés par l' Ohio State University . Sans oublier que les nutriments sont aussitôt utilisables par la culture et que l'outil réduit considérablement le compactage du sol.

Lisier injecté directement au sol

La pompe entraîne le liquide vers le CMA qui l'injecte directement dans le sol. Plus besoin de traverser les parcelles avec de gros engins, le sol est préservé. L'agriculteur limite ainsi l'utilisation d'engrais chimique tout en maintenant le potentiel de rendement de ses cultures. Sans oublier les économies réalisées sur la facture d'intrants !

À noter aussi qu'épandre du lisier à sa valeur nutritionnelle maximale optimise la récolte. Le constructeur estime que le fertilisant augmente le potentiel de la culture d'environ 50 quintaux. Le reste est assez simple : un outil attelé au tracteur enfouie la matière au sol. En bout de champ, l'engin fait demi-tour et le dispositif conserve le tuyau en position initiale et se déplace automatiquement pour être sur la culture à fertiliser.

Comment ça marche ?

Le tracteur tire l'injecteur équipé du bras pivotant breveté par la marque. Le tuyau est déporté pour passer entre les rangées de la culture. Une fois au bout du champ, l'opérateur fait demi-tour pour redescendre la bande suivante. Le bras pivote pour déporter le tuyau de l'autre côté de la machine et suivre la même trace qu'à l'aller. Le CMA synchronise sa vitesse à celle du tracteur pour rembobiner. Le chariot CMA est piloté à distance depuis la cabine du tracteur. Résultat : l'engin avance automatiquement pendant le retour du tracteur et se décale pour être prêt à reprendre un aller-retour. En option, le système peut être autonome grâce au GPS.

Quatre années de tests ont montré que la meilleur méthode est d'épandre le lisier sur une culture croissante. Les éléments nutritifs sont mieux utilisés par les plantes ; le rendement est alors supérieur à celui obtenu avec de l'engrais chimique. Par exemple, épandre 23 m3/ha de lisier de porc fournit en moyenne 195 U d'azote, 250 U de phosphore et 185 U de potassium. En comparaison avec de l'engrais chimique, la valeur du lisier est estimée à 250 € (équivalent engrais chimique). Selon la marque, les résultats sont similaires avec du lisier bovin.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous