[Vidéo] Pick-up Mercedes Classe X, une nouvelle étoile dans la galaxie des utilitaires premium

Terre-net Média

Mercedes vient de lancer son pick-up, le Classe X. Châssis, moteur, transmission... la marque à l'étoile a profité de son alliance avec le groupe Renault-Nissan pour entrer sur un marché en plein essor. Dans l'habitacle, le conducteur prend conscience du côté premium de l'engin et bénéficie d'un confort haut de gamme et de la technologie Mercedes. Sébastien Pluquet, agriculteur bio à Saisseval (Somme), teste la version revisitée du Nissan Navara et de leur cousin, le Renault Alaskan, en conditions agricoles.

Pour lancer la lecture de la vidéo, cliquer sur l'image.

Alors que le marché du pick-up a été multiplié par trois depuis trois ans, Mercedes élargit l'offre grâce à l’arrivée du Classe X. La marque à l’étoile entre sur le ring, bien décidée à transformer l’utilitaire en véhicule haut de gamme. À peine les premiers exemplaires disponibles à l’essai, la rédaction contacte la filiale française de la marque pour en réserver un et tester l’engin en conditions agricoles. C'est Sébastien Pluquet, jeune agriculteur bio dans la Somme, qui prend les commandes. Objectif : vérifier que le véhicule répond bien aux besoins d'une exploitation agricole.

Exempts de malus écologique et de taxe sur les véhicules de société, les ventes de pick-up explosent et attirent les constructeurs. À l’image de Fiat avec son Fullback, Renault avec l’Alaskan et désormais Mercedes avec son Classe X, les marques profitent de l'occasion pour doper les ventes. L'alliance du constructeur avec le groupe Renault-Nissan lui permet de bénéficier de la plateforme de l'un des modèles phares, le Nissan Navara. Sans oublier l'air de famille avec l’Alaskan de Renault, un autre cousin.

À bord, c'est grand confort

À bord, aucun doute, c'est confort absolu ! Sièges en cuir chauffants à réglage électrique, feux à allumage automatique, limiteur-régulateur de vitesse, planche de bord dernière génération, GPS… tout y est ! De quoi rivaliser avec les berlines de la marque. Même la forme des aérateurs, de petits ronds chromés ornés d’un "X", rappellent le nom du véhicule. Pour piloter le terminal de commande de 8,4 pouces, il suffit d'utiliser la molette et le pavé tactile installés devant l'accoudoir central. Les habitués de la marque ne seront pas déboussolés là où d'autres regretteront l’absence d’un écran tactile ! Côté planche de bord, le plastique dur, principal matériau utilisé, a sans doute vocation à rappeler au conducteur qu’il est installé au volant d’un utilitaire !

Point de vue chargement, les ressorts hélicoïdaux qui remplacent l'habituelle suspension à lames n'entrave pas sa capacité. Ils sont efficaces et supportent jusqu’à 1 100 kg de charge. Équipé d'un attelage, l'engin peut tracter une remorque dont le PTAC peut atteindre 3,5 t. Sur le modèle à l'essai, la paroi de séparation installée sur une glissière réduit l'espace disponible. Pratique pour caler les petites charges mais trop compliqué à démonter pour transporter une palette de semences par exemple ! Pour résumer, il manque un système de repliage rapide afin d'accroître l’espace dans la benne !

Moteur Nissan de 2,3 l de 190 ch

Toujours pour augmenter le confort, les ingénieurs de la marque ont renforcé le châssis et élargi la voie. Le Mercedes Classe X est plus long, plus large et plus bas que ses cousins. Du coup, il gagne de la stabilité dans les virages et le confort en bénéficie aussi. Sous le capot, le modèle testé reçoit un moteur diesel quatre cylindres de 2,3 l de cylindrée et développant 190 ch. Cependant, la marque annonce déjà une prochaine version, équipée d'un V6 maison ! La transmission 4Matic, une boîte automatique à sept rapports, est également empruntée à Renault-Nissan. L'opérateur a le choix entre deux modes : 100 % automatique ou séquentiel. 

À l'arrière, dommage que le portillon ne bénéficie pas de la condamnation centralisée ! Il faut penser à mettre un tour de clé avant de quitter le véhicule pour ne pas se faire dévaliser le contenu de la benne. Le rideau de benne disponible en option est verrouillable grâce à une autre clé. À noter l'absence de crochet d'arrimage au fond de la caisse. Un déficit que le constructeur compense par un système d'anneaux sur rail fixés en haut de chaque côté de la caisse.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous