; Des nappes phréatiques avec des niveaux bas au 1er mai 2022

État des nappes phréatiques « Une situation particulièrement préoccupante », selon le BRGM

Terre-net Média

« L’état des nappes s’est rapidement dégradée à partir de février 2022. Les pluies insuffisantes ont fortement impacté leur niveau. La situation est particulièrement préoccupante, avec des chiffres bas à très bas localement », indique le BRGM dans son dernier point sur l'état des nappes d'eau souterraines au 1er mai.

L'état des nappes phréatiques au 1er mai 2022L'état des nappes phréatiques au 1er mai 2022. Cliquez sur la carte pour l'agrandir. (©BRGM)

« La période de recharge 2021-2022 a été courte et peu active sur la plupart des nappes phréatiques du territoire. La phase de vidange s’est progressivement mise en place avec deux à trois mois d’avance, entre janvier et mars, les pluies efficaces ayant généralement été déficitaires », indique le Bureau de Recherches géologiques et minières (BRGM) dans son bulletin national de situation hydrologique de mai 2022.

Sur le Bassin aquitain, les nappes alluviales de l’Adour et du Gave de Pau enregistrent une hausse générale des niveaux. Certaines nappes du Languedoc (nappe alluviale de l’Aude), du Roussillon et de Corse ont également bénéficié de précipitations efficaces significatives en avril. 

À l'inverse, la situation est particulièrement préoccupante, avec des niveaux bas à très bas localement, sur les nappes entre Vendée, Maine et Touraine ainsi que sur les nappes de la Côte d’Azur, de Provence et du sud de la Drôme.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média