; Interview Serge Zaka : impact des chaleurs sur les maïs et les bovins

Interview de Serge Zaka en vidéo Quel pourrait être l'impact de la canicule de la semaine prochaine ?

Terre-net Média

L'agro-climatologue Serge Zaka, nous explique dans une interview vidéo, les conséquences que pourrait avoir la probable vague de chaleur de la semaine prochaine sur les cultures de maïs et sur les bovins.

Cliquez sur la vidéo pour activer le son.

Serge Zaka, agro-climatologue chez ITK, étudie l'impact de l'agriculture sur le climat et inversement. Il répond aux questions de Terre-net sur l'épisode caniculaire envisagé pour la semaine prochaine.

Terre-net : Que va-t-il se passer la semaine prochaine ? 

Serge Zaka : « Pour le moment, on sait que le sud-ouest de la France va être concerné par une remontée des températures. On a 80 % de probabilité d'avoir plus de 35 °C sur le sud-ouest de la France selon les différents scénarios météorologiques. On a 30 % à 40 % de chance d'avoir plus de 40°C sur cette zone. Pour le reste de la France, c'est incertain pour le moment car on ne connait pas encore l'amplitude de cette remontée de chaleur et si elle concernera d'autres régions.

Terre-net : Quelles seront les conséquences pour les cultures de maïs du Sud-Ouest ?

Serge Zaka : « Le maïs est actuellement en fin de floraison dans le Sud-Ouest, et en floraison dans les zones autour. Au dessus de 35°C, la pollinisation du maïs n'est pas assurée à 100 %, de même la fécondation n'est pas non plus parfaite si les températures dépassent les 35°C. On peut donc s'attendre à une baisse de la production des maïs lors de ces journées caniculaires où les températures sont comprises entre 35 et 40 degrés. On estime que l'impact sur le rendement sera plutôt faible à modéré localement. Mais c'est à surveiller car il y a aussi une sécheresse en cours. Les fortes températures augmentent l'évapotranspiration et peuvent faire baisser l'indice hydrique de la plante. »

Terre-net : Et quel pourrait-être l'impact de cette canicule sur les bovins ?

Serge Zaka : « Les animaux sont aussi soumis au stress thermique. Cela entraîne une baisse de la production de lait et des problèmes de reproduction sur le long terme. Chaque jour où il fait plus de 35 degrés, on peut avoir 10 à 15 % de production de lait en moins, au delà de 40 degrés, c'est 20 % en moins. Cela engendre des pertes économiques importantes pour l'éleveur. Il faut donc pouvoir le prévenir de ces épisodes caniculaires pour qu'il veille à l'abreuvement et qu'il puisse modifier la ration et la proposer aux heures les plus fraîches.  »

Retrouvez toutes les prévisions météorologiques de vos parcelles en vous connectant sur :

Observatoire météo de Terre-net Média

Serge Zaka nous explique les conséquences des fortes chaleurs de la semaine prochaine.Serge Zaka nous explique les conséquences des fortes chaleurs de la semaine prochaine. (©Pixabay/Serge Zaka)


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média