Solidarité face à la sécheresse Un quart des céréaliers ont été sollicités et ont pu aider les éleveurs

Terre-net Média

La solidarité entre céréaliers et éleveurs s'est organisée cet été pour pallier le déficit fourrager et/ou en paille lié à la sécheresse. Environ 36 % des céréaliers ont été contactés par un ou des producteur(s) en manque de fourrage et 73 % d'entre eux ont pu répondre positivement à la demande, selon un sondage paru sur Terre-net.fr.

Paille dans un champ moissonnéNe pas broyer sa paille pour la vendre aux éleveurs : une des actions solidaires menées par les céréaliers pour les aider face à la sécheresse. (©Pixabay)

À la question "Céréalier, avez-vous été contacté par un ou des éleveur(s) en manque de fourrage ?", la réponse est "non" pour 65 % des agriculteurs sondés environ et "oui" pour 35 %. Parmi ceux qui ont répondu favorablement, 26 % ont pu concrètement leur venir en aide. 

La sécheresse n'a en effet pas épargné les productions animales : au 20 septembre 2020, 71 % des régions fourragères étaient en déficit d'herbe.

Pour aider leurs collègues, les céréaliers n'ont parfois pas broyé la paille et l'ont vendue à leurs voisins éleveurs. D'autres leur ont proposé leur maïs grain : un sondage réalisé fin septembre toujours sur Terre-net.fr, indiquait d'ailleurs que 19,2 % des agriculteurs avaient commercialisé du maïs grain sur pied cette campagne. Par ailleurs, ils étaient 20,3 % à avoir ensilé leurs parcelles pour leur propre utilisation.

N.B. : les résultats de ce sondage sont indicatifs (l'échantillon n'a pas été redressé).


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous