Aléas climatiques Une récolte plus faible qu'attendu dans le Beaujolais après la grêle

AFP

La récolte en Beaujolais s'annonce plus faible cette année - voire extrêmement faible dans des zones déjà en difficulté - après les derniers orages de grêle, annonce mardi l'organisation professionnelle Inter-Beaujolais.

Quatre épisodes violents ont frappé dimanche soir la région des Pierres Dorées, réduisant de 20 % à 50 % des espoirs de récolte. C'est donc à nouveau la zone la plus fragile de ce vignoble, celle qui produit les Beaujolais nouveaux et le vin en vrac qui a été touchée, les crus du Beaujolais et les Beaujolais Villages ayant été épargnés.

Plus globalement, « le millésime 2019 est marqué par une très grande hétérogénéité d'avancement de la maturité entre le sud et le nord, les plaines, les coteaux, avec des zones touchées à différentes reprises par des épisodes de gel, de grêle, et quelques grillures liées aux fortes chaleurs de l'épisode caniculaire de juillet », écrit Inter-Beaujolais dans son point maturité.

« Un dénominateur commun à toutes les parcelles prélevées : des petites baies de raisins, et donc un rapport entre le jus et la pellicule excellent », ajoute-t-il. Les vendanges ne devraient commencer qu'autour du 10 septembre.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous