Engrais starter Compo Expert innove avec la fertilisation au semis d'automne

Terre-net Média

Présent en grandes cultures sur le segment de la fertilisation starter, Compo Expert innove avec des produits associant des régulateurs de nitrification, des micro-organismes destinés à être appliqués au semis du colza et du blé.

Levée du colza.Compo Expert promet des gains de rendement en colza, notamment, grâce à un produit associant N, P et micro-organismes, apporté au moment du semis. (©Terre-net Média)

Compo Expert annonce sa stratégie pour les années à venir élaborée sur deux axes : le renforcement de ses cœurs de métier historiques et l’investissement dans la fertilisation de précision et associée, et les solutions alternatives de protection des plantes et de gestion de l’eau.

Dans le domaine de la fertilisation, Compo Expert cible le segment du démarrage de la plante sur le marché des grandes cultures avec des produits du type engrais organique de synthèse agrémenté de régulateur de nitrification, ou enrobé pour une libération progressive de l’élément fertilisant. Quant à la fertilisation associée, l’entreprise mise sur l’utilisation des algues ou de micro-organismes en complément des produits classiques. « Nous souhaitons développer les utilisations aux semis d’automne, explique Walid Saadé, directeur de Compo Expert France, alors que le cinquième plan d’actions de la directive nitrate ouvre une nouvelle fenêtre d’intervention en autorisant l’apport de 10 unités par hectare en localisé l’hiver. Déjà bien employée en maïs, nous n’en sommes qu’aux balbutiements de la fertilisation starter en céréales et en colza. Même si peu de producteurs sont équipés pour le moment en fertilisation localisée, avec des bénéfices sur le rendement et le taux de protéines avérés, je prévois que la technique se démocratise d’ici 5-6 ans. »

Une gamme déclinée selon les équipements disponibles

La gamme Easy Start d’engrais organiques de synthèse est basée sur la technologie Isodur. Une réorganisation des chaînes azotées permet une libération lente et régulière des matières fertilisantes sur une période de 3 à 4 mois, indépendamment de la température. « Même dans des sols froids en hiver, les premières racines peuvent bénéficier de la fertilisation pour un démarrage réussi. Dans cette gamme de produits, nous proposons deux engrais en fonction des besoins des clients : Easy Start Plus (NPK 18-24-5) et Easy Start Microfast (NP 13-40). »

Par ailleurs, « les engrais starter liquides se développent, pour des raisons de praticité d’utilisation, en premier lieu dans le sud-ouest de la France. Pourtant, dans les sols sableux fréquents dans cette zone, ceux-ci présentent des inconvénients majeurs liés au lessivage. En 2015, Compo Expert innovera sur ce marché, en associant la technologie Dmpp (3,4 diméthylpyrazole phosphate), un régulateur de nitrification, aux engrais liquides. » Le Dmpp permet de réguler l’action des nitrosomonas, bactéries responsables de la transformation de l’ion ammonium en ion nitrate. La nitrification se fait lentement, ce qui permet de limiter les pertes d’azote par lessivage, et de rester au plus près des besoins de la plante. « Cette gamme, Novatec Fluid, associe ainsi les avantages du Dmpp et la praticité des engrais liquides pour une meilleure efficience du produit et moins de pertes dans l’environnement. »

Association avec des micro-organismes

Tout comme l’azote, le phosphore est un élément essentiel à croissance des végétaux. Or, la biodisponibilité de cet élément dans le sol est faible. Les équipes de Compo Expert travaillent actuellement sur les associations entre les technologies « engrais retard » et les micro-organismes. « Certains micro-organismes permettent une meilleure solubilisation du phosphore et une augmentation de sa biodisponibilité pour la plante. Ainsi, même à des doses d’apport réduites, le phosphore serait facilement assimilable par la plante. »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous