[Colza] Risque limaces Activer le travail du sol en conditions sèches pour limiter les populations

Terre-net Média

La pression limaces est quasiment nulle sur l'ensemble du territoire français à ce jour, les conditions climatiques étant sèches. Il faut toutefois être vigilant aux premiers retours de pluie. Terres Inovia préconise d'activer le travail du sol pour limiter les populations de limaces.

Carte pression limaces Sur cette carte est représentée la pression limaces dans chaque région où les observations du réseau De Sangosse ont démarré. En vert, la moyenne de limaces au m² est inférieure à 1. Cette carte sera mise à jour régulièrement en fonction de l'évolution du risque limaces.  (©De Sangosse)

C ompte-tenu des conditions climatiques sèches, le risque limaces pour les semis de colza est, à ce jour, quasi-nul sur le territoire français. Cependant, il est important d'être vigilant aux premiers retours de pluie. En effet, « les conditions d’humidité du sol en surface sont plus déterminantes dans l’activité des limaces que le niveau des populations dans une parcelle », rappelle Terres Inovia.

Certains facteurs peuvent favoriser la multiplication et l'activité des limaces comme les « sols creux ou motteux » ainsi que les « résidus de récolte non dégradés », particulièrement cette année à cause du manque de précipitations dans de nombreuses régions. Dans ce cas, Terres Inovia préconise le travail du sol (surtout en conditions sèches) afin de limiter les populations de limaces : « réaliser un premier passage si possible rapidement après la récolte du précédent et réintervenir à proximité du semis ».

La connaissance et la surveillance des parcelles restent indispensables

La préparation du lit de semences est une étape clé dans la gestion des limaces : « éviter les mottes, les résidus et les fissures, bien enfouir les graines et rouler après le semis en sol argileux », précise l'institut. La connaissance et la surveillance des parcelles restent indispensables si l'on veut raisonner les interventions. Cela est possible :

  • par observation directe des limaces sur le sol, avant qu'il ne fasse jour.
  • par piégeage en disposant un abri sur la surface du sol (tuile, soucoupe en plastique, planche, ...) ou bien un piège à limaces (comme le modèle proposé par l'Inra et disponible par l'intermédiaire des sociétés phytosanitaires).

En cas d'observation de limaces et d'un « climat favorable au maintien de la fraîcheur en surface », l'institut technique préconise l'application préventive d'un antilimaces en plein, en surface, juste après le semis. Le stade de sensibilité du colza s'étend de la levée jusqu'au stade 3-4 feuilles. Poursuivre la surveillance « en cas de sol sec ou de levée réalisée ». « Si des précipitations interviennent et déclenchent une activité de surface des limaces, appliquer rapidement un antilimaces pour permettre aux plantes de s'installer sans prendre trop de retard ». La faune auxiliaire (carabes) joue un rôle dans la régulation des limaces.

>>> Retrouvez toutes les prévisions météorologiques de vos parcelles en vous connectant sur : Observatoire météo de Terre-net Média
La carte est actualisée deux fois par semaine à partir des observations du réseau De Sangosse. Ces dernières sont réalisées par des agriculteurs bénévoles. Pour plus d'informations sur la pression limaces dans votre secteur, vous pouvez vous rendre sur l'observatoire du site "ciblage anti-limaces" proposé par De Sangosse.

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous