L'actu d'Arvalis Connaître et contrôler le chardon des champs

Terre-net Média

Par sa capacité de dissémination importante et la forte concurrence qu’il exerce sur les cultures, le chardon des champs est une des adventices vivaces les plus redoutées. Rappels de quelques éléments de sa biologie et des méthodes de lutte efficaces.

Le chardon des champs est une plante vivace dioïque (pieds mâles et pieds femelles séparés), à multiplication végétative importante. À partir d’une racine colonisatrice (horizontale), les drageons émergent dès que la dormance apicale est levée (destruction de la plante mère, section de tiges ou de racines). Ils colonisent les parcelles par taches qui s’agrandissent rapidement. La dissémination des graines (aigrettes plumeuses) par le vent contribue à créer de nouveaux foyers. À partir de 4-5 feuilles, les plantules mettent en place le système souterrain de multiplication végétative.

Le stade « bouton floral » est la période idéale pour la destruction, par fauche ou pulvérisation d’herbicide. C’est à ce stade que les réserves dans les racines de la plante sont les plus faibles.

Méthodes de lutte : d’abord la prévention !

L’entretien régulier des bords de champs et des parcelles en jachère est la première mesure à mettre en œuvre. La fauche ou le broyage des chardons avant floraison évite leur dissémination. Cette destruction est obligatoire (arrêtés préfectoraux) pour les agriculteurs, mais aussi pour les particuliers et les gestionnaires des espaces publics.

Les leviers agronomiques contre les chardons.Les leviers agronomiques contre les chardons. (©Arvalis)

Lutte chimique contre les chardons.Lutte chimique : privilégier les interventions localisées sur les foyers, en début d’infestation. (©Arvalis)

Et le désherbage mécanique ? Le binage permet de supprimer des plantes mères, mais il lève aussi la dormance apicale et provoque le démarrage de pousses sur les drageons. Il faut donc plusieurs passages pour affaiblir les chardons. Les autres outils (herse étrille, houe rotative) sont inefficaces.

Les techniques à éviter

• La fauche trop précoce : lève la dormance apicale et engendre l’émergence de nouvelles plantules à partir des bourgeons racinaires

• L’absence de travail du sol : système racinaire non perturbé

• L’utilisation d’outils à disques : multiplie les racines colonisatrices

Pour en savoir plus : www.infloweb.fr et fiches adventices de l'Itab : www.itab.asso.fr

Informations diffusées en partenariat avec Agrial-Végam, Cecab-Broons, CLAL St Yvi, Even Agri, Garun-Paysanne, Impaact, Le Gouessant, Négoce Ouest, Triskalia, CRA Bretagne, Ecophyto Bretagne. Rédaction : Arvalis — Institut du végétal, Terres Inovia, Unilet
© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous