[Témoignages] Diversification Houblon de terroir, une filière qui monte en Lot-et-Garonne

Terre-net Média

En 2017, dans un contexte de fort développement des brasseries artisanales en France, deux ingénieures agronomes prennent le pari de lancer une filière houblon en Lot-et-Garonne. Elles créent leur entreprise, soutenue par la Région et s’entourent de multiples partenaires dont le lycée agricole de Sainte Livrade qui met à disposition une parcelle et la Chambre d’agriculture qui forme un conseiller à la culture du houblon biologique pour inciter les agriculteurs à se diversifier.

Fanny Madrid et Lucie Le bouteillerFanny Madrid et Lucie Le bouteiller, deux ingénieures agronomes, ont créé HOPEN pour développer une filière Houblon de terroir. (©HOPEN)  La volonté des Français de consommer des produits locaux se traduit aussi dans le secteur brassicole avec une croissance très importante des brasseries artisanales ces dernières années. Or, les brasseurs artisans importent plus de 80 % du houblon qu’ils utilisent, car ils ne trouvent pas d’offre locale adaptée. C’est dans ce contexte que l’idée de développer une filière houblon a germé dans les têtes de Lucie Le Bouteiller et Fanny Madrid, deux ingénieures agronomes. Elles ont ainsi créé en 2018, l’entreprise HOPEN-Terre de houblon pour développer la culture de cette plante au niveau national, en commençant par le Lot-et-Garonne.

Le projet Houblon de Terroir

Dès 2018, HOPEN-Terre de houblon, une jeune entreprise engagée dans la relocalisation du houblon, impulse un regroupement de partenaires pour initier cette filière. Fanny Madrid et Lucie Le Bouteiller témoignent : « Nous avons conçu un modèle qui puisse s’intégrer facilement à une exploitation existante. Il est basé sur la collaboration entre agriculteurs-houblonniers au sein d’une petite région. On a décidé de commencer dans notre région d’origine, le Sud-Ouest. En résumé, le début d’HOPEN a été une campagne réussie de financement participatif Ulule, la rencontre avec plus de 80 agriculteurs en vallée de Garonne pour comprendre les possibilités d’implantation de la filière, des interviews avec 120 brasseurs pour connaître leurs attentes, la visite d’une dizaine de houblonnières en France, Belgique, Québec, Slovénie et au-delà, plus de 15 concours remportés, la création de partenariats solides avec les grandes institutions agricoles de la région Nouvelle-Aquitaine et enfin, l’identification d’agriculteurs motivés ! ». [...] Soutenu par la Région Nouvelle-Aquitaine sur 3 ans, ce projet permettra de créer l’environnement de la filière nécessaire pour que les agriculteurs puissent choisir le houblon comme culture de diversification.

Pourquoi le Lot-et-Garonne ?

Le département du Lot-et-Garonne s’est montré intéressé avec notamment la Chambre d’agriculture qui a mis à disposition un conseiller houblon, qui a suivi une formation, et le lycée agricole de Sainte Livrade. De plus, la culture du houblon nécessite des sols profonds, drainants et sablo-limoneux : la vallée du Lot est donc un terroir extrêmement propice aux expérimentations. Par ailleurs, le houblon est une culture à forte valeur ajoutée et les agriculteurs du Lot-et-Garonne sont habitués à ce type de cultures, comme la noisette. Ils sont ainsi prêts à investir et à diversifier leurs cultures. C’est une région extrêmement variée et très arboricole. « Actuellement, nous sommes basées dans le Lot-et-Garonne où nous expérimentons le houblon bio sur une parcelle de 1 hectare. Nous sommes partenaires avec un lycée agricole et la Chambre d’agriculture qui forment les futurs agriculteurs aux techniques du houblon. Et nous accompagnons déjà plusieurs porteurs de projet sur les parties conseil et transformation. Nous espérons passer bientôt à la phase de commercialisation avec eux ».

Une parcelle de démonstration d’un hectare

La première étape du lancement de cette filière a été la mise en place d’une parcelle d’expérimentation d’un hectare au lycée Sainte-Livrade-sur-Lot, au printemps 2019. Sur cette parcelle, 15 variétés de houblon ont été comparées pour identifier celles qui s’adaptent le mieux au climat et au terreau local.

En effet, le houblon est un produit de terroir, avec plus de 200 variétés recensées à travers le monde. Chaque cultivar apporte par sa composition chimique des changements organoleptiques qui influence le caractère de la bière, notamment dans ses arômes. Le taux de concentration en acide alpha qui est responsable de l’amertume d’un houblon et le taux d’huiles essentielles sont ainsi différents d’un terroir à un autre, d’un continent à l’autre pour la même variété.

À travers la parcelle test, le projet houblon de Terroir a trois objectifs :

  • Tester la réponse au terroir de 15 variétés en termes de sensibilité aux ravageurs, rendement et qualité du produit fini (les tests étant réalisés par des chercheurs de Bordeaux Sciences Agro), ce qui permettra également de créer des références de cette culture en agriculture biologique ;
  • Mettre en place des techniques de suivi de la culture en bio avec un conseiller référent pour suivre les agriculteurs qui investiront dans cette culture ;
  • Être support de formation et démonstration pour les agriculteurs de la région car pour se lancer, les agriculteurs ont besoin de voir comment la plante pousse et quels sont les investissements nécessaires. En octobre 2019, une trentaine d’agriculteurs a déjà suivi 4 journées de formation.

HoublonChaque cultivar de houblon apporte par sa composition chimique des changements organoleptiques qui influence le caractère de la bière, notamment dans ses arômes. (©HOPEN)

Tester les variétés de houblon adaptées au territoire

Sur la plantation d’un hectare, trois variétés incontournables sont implantées et mises en production sur 0,8 ha : ce sont les variétés Nugget, Cascade et Chinook. Le criblage variétal des 12 autres cultivars sera intégré à la houblonnière pour 20 % de la surface. Des protocoles précis d’observations et de mesures sont proposés par une équipe pluridisciplinaire de Bordeaux Sciences Agro. Ces tests permettront de guider les choix des exploitants pour leur propre houblonnière.

Des supports de formation et de démonstration

HOPEN-Terre de houblons a calculé que, pour se lancer dans la culture du houblon, il faut à peu près 80 000 euros. Le modèle d’exploitation idéal pour une bonne rentabilité est d’avoir 3 hectares, avec un retour sur investissement de 5 à 6 ans. On arrive rapidement à dégager de la valeur ajoutée, environ 10 000 euros par an par hectare. Avant de se diversifier dans cette culture, les agriculteurs vont avoir besoin de concret. La mise en place d’une houblonnière est donc une condition nécessaire pour la réussite du développement de la filière. De par ses dimensions structurelles et des éléments de conduites culturales, cette parcelle doit être le support de formation et de démonstration des futurs houblonniers du Sud-Ouest. Le tout avec un réseau de partenaires tous unis pour le développement de cette filière de diversification des exploitations. Paul Cazaly témoigne : « La plupart des agriculteurs sont intrigués par la culture et la voient d’un bon œil notamment grâce à la structuration de la filière. Ceux à qui l’investissement ne fait peur veulent aller vite et produire au plus tôt au travers d’installations de jeunes agriculteurs. »

Déjà une dizaine de professionnels s’est déclarée intéressée par le projet. HOPEN mise sur 5 agriculteurs partants en 2020. A terme, l’entreprise espère répondre à la demande des brasseurs artisanaux français avec une centaine d’hectares. Et Fanny Madrid et Lucie Le Bouteiller de conclure : « Le premier houblon bio lot-et-garonnais est vendu depuis août 2019. Nous sommes déjà obligées de freiner les ventes. Tout va être vendu, majoritairement localement ».

Cet article est une reprise de l'article « Houblon de terroir, une filière qui monte en Lot-et-Garonne », publié par Trame. Vous pouvez le retrouver en intégralité dans la revue « Travaux & Innovations », parue en janvier 2020 (N°264).

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous