Terres agricoles Il n’est pas trop tard pour restaurer la santé des sols

HB Terre-net Média

D’après un rapport du Groupe technique intergouvernemental sur les sols de la FAO, la détérioration rapide des sols de la planète peut être inversée à condition que les pays prennent l’initiative de promouvoir des pratiques de gestion durable et l’utilisation de technologies appropriées.

Sols gorgés d'eau.Si leur structure se dégrade, l'eau ne s'infiltre plus dans les sols cultivés. (©Terre-net Média)

À l’occasion de la journée mondiale des sols, le 4 décembre, et en conclusion de l’Année internationale des sols 2015, le Groupe technique intergouvernemental sur les sols de la FAO a présenté un rapport de 650 pages réunissant les travaux de plus de 200 scientifiques de 60 pays.

Les sols sont une ressource vitale pour produire des cultures nutritives et possèdent une fonction fondamentale pour le climat en régulant les émissions de CO2 et autres gaz à effet de serre. « Pourtant, la majorité des ressources en sols du monde sont dans un état passable, mauvais ou très mauvais, et la tendance n’est pas à l’amélioration. » D’après le rapport, 33 % des terres sont modérément ou fortement dégradées. « D'autres pertes de sols productifs compromettraient gravement la production vivrière et la sécurité alimentaire, amplifieraient la volatilité des prix alimentaires, et pourraient plonger des millions de personnes dans la faim et la pauvreté », souligne José Graziano da Silva, directeur général de la Fao.

Dix menaces principales aux fonctions du sol ont été identifiées : érosion, perte de carbone organique, perte de nutriments, acidification, pollution, engorgement, tassement, imperméabilisation, salinisation et perte de biodiversité. À cause de l'érosion, 25 à 40 milliards de tonnes de couche superficielle sont emportées chaque année. Les pertes de production céréalière qui en découlent ont été estimées à 7,6 millions de tonnes par an. En Afrique, tous les pays sauf trois extraient plus de nutriments du sol chaque année que n'en sont restitués par les engrais, les résidus de récolte, le fumier et autres matières organiques. La salinité provoquée par l'homme frapperait 760 000 km² de terres dans le monde soit une superficie plus vaste que l'ensemble des terres arables du Brésil. Concernant l'acidité des sols, les plus touchés se situent en Amérique du Sud, dans des zones de déforestation et d'agriculture intensive.

Des solutions à tous les niveaux de production

Pour accroître les approvisionnements en nourriture tout en atténuant les impacts néfastes sur l’environnement de la production, chacun des acteurs, des gouvernements aux petits exploitants agricoles, doit veiller à une gestion durable des sols. « L'érosion peut, par exemple, être atténuée en réduisant ou en éliminant les labours et en utilisant les résidus de récolte pour protéger la surface des effets de la pluie et du vent. La restitution au sol des résidus de récolte et autre matière organique, la rotation des cultures comprenant des légumineuses et un usage judicieux des engrais organiques et minéraux permettent d’augmenter les rendements et de « remettre en état » un sol manquant de nutriments. »

Quatre priorités ont été ciblées dans le rapport :

  • Atténuer la dégradation des sols et restaurer la productivité des sols déjà dégradés dans les régions où les populations sont les plus vulnérables ;
  • Stabiliser les stocks mondiaux de matière organique des sols, y compris le carbone organique et les organismes du sol ;
  • Stabiliser ou réduire le recours aux engrais azotés et phosphatés, tout en accroissant l'utilisation des engrais dans les régions manquant de nutriments ;
  • Améliorer nos connaissances sur l'état et les tendances des conditions des sols.

Il propose également des politiques ciblées, telles que l'introduction d'une réglementation et de mesures d'incitation avec par exemple la mise en place de taxes dissuadant les pratiques néfastes ou la protection des meilleures terres agricoles de l'expansion urbaine, des subventions à l'achat d'outils et autres intrants ayant un impact moins nocif sur les sols et la certification des pratiques d'agriculture et d'élevage durables permettant de vendre les produits à de meilleurs prix.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous