Recherche Le génome du lupin blanc enfin séquencé

Terre-net Média

Le lupin blanc vient de livrer les secrets de son génome grâce à la collaboration de onze laboratoires français et étrangers coordonnée par Benjamin Péret, chercheur du CNRS.

Lupin blanc Le séquençage du génome du lupin blanc devrait permettre d'accélérer les programmes de sélection de la culture.  (©Terre-net Média)

Le lupin constitue une culture de diversification à « fort potentiel », selon Agathe Penant, ingénieur développement chez Terres Inovia.  En effet, « cette légumineuse fixe l'azote atmosphérique via ses nodosités ». Elle permet également de « rompre le cycle des maladies et ravageurs des céréales ».

Cette culture a aussi « la particularité de posséder des racines dites "protéoïdes" qui lui permettent de solubiliser le phosphate du sol, puis de l’extraire efficacement. Or, comme pour le pétrole, les stocks de ce constituant primordial sont limités et s’épuisent », explique Benjamin Péret, chercheur du CNRS au laboratoire "Biochimie et physiologie moléculaire des plantes1", qui a coordonné les onze laboratoires français et étrangers pour le séquençage du génome du lupin blanc. Cette avancée pourrait ainsi « accélérer tous les programmes de sélection du lupin et aider à faire de cette légumineuse un atout majeur pour la production en protéines végétales à l’avenir ».

Les résultats de ce projet financé par un programme européen ERC Starting Grant sont publiés le 24 janvier 2020 dans la revue Nature Communications.

Lupin blanc« Le lupin blanc possède un système racinaire très adapté aux sols pauvres, grâce à ses racines protéoïdes, il extrait le phosphate du sol de manière très efficace. » (©Benjamin Péret/CNRS)

1 : CNRS/Inrae/Université de Montpellier/Montpellier SupAgro

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous