; Estimations de surfaces de pommes de terre 2022 du NEPG

Pommes de terre « Encore beaucoup d'incertitudes » pour le début de cette nouvelle campagne

Terre-net Média

Les producteurs de pommes de terre du nord-ouest européen réunis au sein du NEPG livrent leurs estimations de surfaces pour la campagne 2022. Dans un communiqué, le groupement rappelle aussi que le contexte actuel (explosion des coûts de production, réforme de la Pac...) risque d'influencer les prochains emblavements...

Champ de pommes de terreSelon les dernières estimations, la superficie totale de pommes de terre du NEPG atteindrait les 507 300 ha en 2022. (©Terre-net Média)

« Mi-mai, de nombreux producteurs espéraient encore une fin de saison avec des prix autour de 300 €/t, mais la pluie a mis fin à leurs espoirs... », indique dans son communiqué du 28 juin le NEPG, qui réunit les producteurs de pommes de terre du nord-ouest européen. Et « la nouvelle récolte commence à arriver sur le marché alors que toute l'ancienne récolte n'a pas encore été commercialisée ».

Incertitudes pour la production 2022 

Le groupement précise pour cette nouvelle récolte que « les hâtives (principalement en Allemagne et en Belgique) présentent une avance d'une à deux semaines par rapport à une année normale et dans certaines cultures de conservation, on observe déjà les premiers signes de sénescence (certainement là où il y a eu moins de pluie et des températures plus élevées) ». 

Si « la production en cours pousse rapidement et se développe généralement bien », « certains champs de variétés de conservation ont fleuri plus tôt que d'habitude sans fermer les rangs, ce qui signifie que la production potentielle pourrait être inférieure », estime le NEPG. Il souligne : « les aléas climatiques passés, présents et futurs pourraient nous réserver d'autres surprises dans les jours ou semaines à venir, par leur influence sur le rendement final et la qualité ».

Les coûts de production toujours plus élevés laissaient présager une diminution des surfaces en 2022, mais les dernières estimations montrent plutôt une augmentation. La superficie totale de pommes de terre dans la zone NEPG, dans les 4 pays (Allemagne, Belgique, France et Pays-Bas) atteindrait 507 300 ha cette année, soit une hausse de 2 % sur un an (+ 10 100 ha) et de 0,9 % par rapport à la moyenne 5 ans. 

« Certains producteurs de pommes de terre de pomme de terre féculière et certains producteurs de pommes de terre destinées au marché du frais ont modifié leurs débouchés pour produire des variétés frites ou pour la production de chips. »

Retrouvez les détails dans le tableau suivant

Estimations des surfaces de pommes de terre dans le nord-ouest européenEstimations des surfaces de pommes de terre dans le nord-ouest européen. (©NEPG)

Hausse des coûts de production, réforme de la Pac... quels impacts sur les emblavements 2023 ? 

Pour faire face à la hausse générale des coûts de production, « les producteurs rappellent que le prix des contrats pour la récolte 2023 devra prendre en compte ces augmentations ». « Cela aura certainement une influence sur la superficie et la production de pommes de terre en 2023. »

« Quelles seront aussi les conséquences de la réforme de la Pac sur la superficie et la production de pommes de terre en 2023 ? Les prix élevés du blé, du colza, du maïs grain et la hausse potentielle du prix de location des terres, ainsi que les nouvelles contraintes environnementales liées à la proposition de la Commission européenne de réduire de moitié l'utilisation des produits phytosanitaires d'ici 2035 pourraient également limiter les futures surfaces de pommes de terre et/ou décourager certains patatiers... »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média