[Sondage] Fertilisation azotée 50 % des agriculteurs apportent exactement la dose préconisée par leur OAD

Terre-net Média

D'après un sondage publié sur Terre-net, près de la moitié des agriculteurs interrogés apportent exactement la dose préconisée par leur OAD pour la fertilisation azotée de leur culture.

Agriculteur connectéPrès de la moitié des agriculteurs apportent la dose d'azote préconisée par leur OAD. (©Fotolia)

Les outils d'aide à la décision (OAD) en fertilisation azotée sont de plus en plus utilisés par les agriculteurs pour ajuster la dose d'azote à apporter aux cultures en cours de campagne. Ces outils viennent compléter les reliquats azotés réalisés dans les parcelles à la sortie de l'hiver, les besoins pouvant évoluer en fonction des conditions météorologiques notamment.

Selon un sondage publié sur Terre-net entre le 15 et le 22 mai 2018, sur 849 votants, les avis des agriculteurs concernant leur OAD sont partagés. La majorité des agriculteurs semblent confiants par rapport à la dose indiquée par leur OAD : ils sont en effet 49,4 % à apporter exactement cette dose. Pour plus d'un tiers d'entre eux (33,9 %), elle semble trop élevée : ils préfèrent apporter une dose plus faible. 16,7 % en apportent une plus importante.

Pour ajuster la dose d'azote à apporter sur vos maïs et vos pommes de terre notamment, différents outils d'aide à la décision sont à votre disposition. Jubil a été mis au point par Arvalis-Institut du végétal et l'Inra. Il peut être utilisé « comme un outil de contrôle a posteriori mais permet aussi un ajustement de la fertilisation azotée à l’aide de la fertigation et est utilisable pour toutes les variétés » explique Arvalis-Institut du végétal. Retrouvez plus d'informations sur Jubil via le site Internet d'Arvalis.

Sont aussi disponibles la pince électronique à utiliser sur les cultures N-Tester et le système de télédétection porté sur le tracteur N-Sensor mis au point par Yara et permettant de moduler directement la dose d'azote à apporter.

À retrouver également : Atfarm. Il permet de visualiser en ligne la biomasse des parcelles à partir d'images satellites et de créer des cartes d’épandage d’engrais, facilement et sans investissement initial.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous