Betteraves Saint Louis Sucre accompagne ses planteurs face au risque nématodes

Terre-net Média

Face au risque nématodes actuellement difficile à évaluer, Saint-Louis Sucre propose aux planteurs deux services : CartoNématode et le test sans frais supplémentaire des variétés tolérantes.

« Aujourd’hui, pour savoir si une parcelle est infestée ou non par les nématodes, les trois moyens à la disposition des planteurs manquent de fiabilité », explique Pierre Guerreau, responsable expérimentation et projets agronomiques chez Saint Louis Sucre. « Les symptômes observés en été, au moment des fortes chaleurs, peuvent être confondus avec ceux de la sécheresse, l’examen des racines repose sur un échantillon trop faible et les analyses menées au labo ne détectent que les nématodes présents dans les horizons superficiels alors que le nématode peut également évoluer en profondeur. »

Pour accompagner au mieux les planteurs face à ce risque, Saint Louis Sucre met à leur disposition leur service CartoNématode, qui permet de « détecter la présence du parasite avec la plus forte fiabilité possible ». Ce service repose sur des données provenant d'analyses effectuées en laboratoires à partir de dizaines d'échantillons de terre prélevés dans les cordons de déterrage. « En 2018, CartoNématode a permis d’établir une cartographie du risque en Normandie. Cela a déclenché une véritable prise de conscience car 56 % des prélèvements ont révélé la présence de nématodes », explique Pierre Guerreau.

« Ces données confirment les observations effectuées dans les essais du programme Mont Blanc : comparées aux variétés classiques (rhizomanie), les variétés double tolérantes (rhizomanie et nématodes) génèrent un gain de rendement moyen de 5,4 % », poursuit l'expert. Toujours pour accompagner les planteurs dans cette démarche, Saint Louis Sucre prévoit de « prendre en charge, pour les semis 2020 et pour chaque variété tolérante aux nématodes présente dans la liste conseillée par Saint Louis Sucre, le surcoût de la graine lié à la tolérance aux nématodes ». « Grâce à cet accompagnement, les planteurs pourront mesurer, grandeur nature, dans les conditions de leur exploitation, le résultat obtenu avec les variétés tolérantes aux nématodes comparé à celui des variétés classiques », ajoute Pierre Guerreau.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous