Bilan de campagne colza Très bonne année à l'est comme au sud mais avec records et contre-performances

Terre-net Média

Terres Inovia dresse un bilan des récoltes de colza pour le grand est et le sud. Le rendement moyen français pourrait atteindre la barre des 38 quintaux par hectare, une année record. La campagne s’achève donc avec des résultats tout à faits satisfaisants, voire exceptionnels dans quelques secteurs.

Grains de colza.Une récolte de colza 2017 de haut niveau. (©Terre-net Média)

Terres Inovia livre le bilan de la moisson pour le colza des différentes grands régions de production. Sud et nord-est pour l'heure.

Dans le sud-ouest, les dégâts de gels ont été globalement moins marqués que dans d’autres secteurs. Les très bons résultats des secteurs les plus à l’Ouest sont à souligner (Gers, Lot-et-Garonne) avec une moyenne autour de 40 q/ha et des records à plus de 50 q/ha. Dans le sud-est, de forts écarts de part et d’autre de la vallée du Rhône : des résultats très décevants à l’est avec des maximum à 15 q/ha (vallée de la Durance, notamment) directement liés aux dégâts de gel sur les colzas en fleur ; à l’inverse, côté ouest, de très bons résultats avec une moyenne autour de 36-38 q/ha.

En Auvergne, des records dans les secteurs les plus au nord avec des rendements supérieurs à 50 q/ha. À l’inverse, certaines parcelles, victimes d’un défaut d’implantation ou semées tardivement restent en dessous des 30 q/ha. Il s’agit, d’une manière générale, de bons résultats. Une année record pour Rhône-Alpes avec un rendement moyen de l'ordre de 40-45 q/ha dans la Drôme et la Plaine de Lyon et de très bons résultats autour de 45-50 q/ha en moyenne sur les secteurs de la Bièvre et des Dombes. Les situations sur sols superficiels de l'Ain et les secteurs plus au sud (Montélimar) terminent la campagne avec une moyenne plus modeste autour de 25-30 q/ha.

Les parcelles ayant bénéficié d’un tour d’eau en cours de floraison présentent des gains de rendement conséquents estimés à près de 10 q/ha.

Au niveau des régions nord et est, les records ne seront pas battus partout même si de nombreuses parcelles obtiennent des résultats de très hauts niveaux. Certains producteurs font leur meilleure année colza avec des moyennes à plus de 50 q/ha. Mais des parcelles ont contre-performé du fait d’implantations difficiles et tardives, des fortes gelées durant la floraison et de la sécheresse au printemps.

Une (très) grande année en colza pour la Franche-Comté avec une moyenne de l'ordre de 42 q/ha (de 30 q/ha à 50 q/ha et plus). En Bourgogne, la situation est hétérogène mais la moyenne satisfaisante autour de 35 q/ha. En bonnes terres, les rendements vont de 35 à 50 q/ha et plus, mais sur les plateaux à faible réserve utile, les rendements sont plutôt à 29-31 q/ha. Pour la Champagne-Ardenne, c’est aussi une très bonne année avec une moyenne d’environ 41 q/ha. En Haute-Marne, les rendements se situent autour de 30-35 q/ha en argilo-calcaire à 38-42 q/ha en terres profondes.

Pour la région Hauts-de-France, la moyenne s’établit à environ 42 q/ha. Si les rendements sont meilleurs dans le Nord-Pas-De-Calais, les surfaces y sont bien moindre qu'en Picardie. Après avoir subi une sécheresse à l’automne et au printemps ainsi que de fortes gelées durant la floraison, la Lorraine, qui a perdu de grosses surfaces du fait des difficultés d’implantation, ne fait pas de miracle avec un peu plus de 30 q/ha et des écarts très importants : de 10 q/ha à plus de 40 q/ha. La Meuse s'en sort plutôt mieux avec 34 q/ha. Avec 40 q/ha, l'Alsace réalise une bonne performance.

Retrouvez l'intégralité des bilans de campagne colza ici : nord-est / sud

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous