Euronext
Le blé UE gagne 3 €/t face aux tensions en mer Noire

Les prix des céréales repartaient à la hausse ce vendredi à la mi-séance sur Euronext. Le marché gagne notamment en tension face à l’escalade du conflit en Ukraine. Les chargements et inspections de navire dans le cadre du corridor sécurisé en mer Noire seraient en outre fortement ralentis actuellement, ce qui suscitent des préoccupations grandissantes quant à la réelle pérennité du dispositif.

Le climat dans la Corn Belt se trouve également au centre des préoccupations en raison du manque de précipitations attendu sur la prochaine quinzaine. En France, en revanche, les conditions de cultures demeurent excellentes à l’approche des premières moissons. FranceAgriMer maintient en effet à 93 % ses notations de blé tendre « bon à très bon », contre 69 % l’an dernier à la même période. Le taux de maïs grain « bon à très bon » est quant à lui estimé à 94 % contre 91 % un an plus tôt.

Vers 13h, le blé Euronext à échéance septembre 2023 montait de 3 €/t, à 225,25 €/t, tandis que le contrat décembre 2023 progressait de 2,50 €/t, à 230,25 €/t. Le maïs Euronext à livraison juin 2023 grimpait de 1,25 €/t, à 220 €/t, le terme août 2023 grossissait de 3,25 €/t, à 217,75 €/t.

Inscription à notre newsletter

Soyez le premier à réagir