[Cartographie] Prix des terres 2018 Le prix du foncier en grandes cultures grimpe, celui des terres d'élevage baisse

Terre-net Média

À 5 990 €/ha en moyenne en 2018, le prix des terres et prés libres est resté stable par rapport à 2017 (+ 0,1 %), après la baisse de 0,8 % enregistrée entre 2016 et 2017. Cette stabilité s’explique, selon la FNSafer, par la faiblesse persistante des revenus agricoles et des taux d’intérêts bas. Mais elle cache des disparités selon les productions et donc des régions : le prix moyen des surfaces agricoles consacrées aux grandes cultures a progressé de 1,8 % (7 540 €/ha en 2018), alors que celui des surfaces exploitées pour l’élevage bovin a baissé de 2 % (4 580 €/ha).

Le prix des terres et prés libres est resté stable en 2018, à 5 990 €/ha en moyenne.Le prix des terres et prés libres est resté stable en 2018, à 5 990 €/ha en moyenne. (©Pixabay) 

5 990 €  : C’est le prix moyen observé en 2018 d’un hectare de terre et pré libre. Un chiffre identique à celui de 2017. Selon la FNSafer, qui présentait jeudi 23 mai 2019 son panorama annuel des marchés fonciers ruraux 2018, cette stabilité résulte de deux facteurs : d’une part « le faible niveau des revenus agricoles malgré leur légère remontée cette année » et, d’autre part, les faibles taux d’intérêt actuels.

Comme depuis de nombreuses années, la cartographie du prix du foncier agricole scinde la France en trois parties : dans un quart nord de la France, du sud du bassin parisien jusqu’à Dunkerque, le prix de la terre libre dépasse souvent les 8 000 €/ha. Les prix s’envolent également dans le sud du pays, des Landes jusqu’en Hautes-Alpes et dans la vallée du Rhône. Entre les deux, les prix sont beaucoup plus modérés, autour de 5 000 €/ha voire beaucoup moins.

L'élevage fait baisser les prix, les grandes cultures les font grimper

La stabilité du prix moyen du foncier agricole français en 2018 cache néanmoins une tendance directement liée aux productions agricoles. D’un côté, le prix des terres consacrées à la production de grandes cultures (céréales, oléoprotégineux, cultures spécialisées, etc.) a augmenté de 1,8 %, pour s’établir, en moyenne, à 7 540 €/ha. De l’autre, le prix des terres d’élevage bovin a baissé de 2 % en un an, s’établissant en moyenne à 4 580 €/ha. Dans les zones où les exploitations de polyculture-élevage dominent, le prix de l’hectare libre avoisine 5 860 €.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous