Rapport de la cour des comptes / MSA Les élus de la Caisse centrale défendent le régime

Terre-net Média

Réagissant au rapport de la Cour des comptes qui préconisait un rapprochement de la MSA avec le régime général, les membres du bureau de la CCMSA ont rappelé les spécificités de ce régime propre au monde agricole et l’importance des services qu’il rend en milieu rural, dans une communication diffusée le 3 juin.

Suite au rapport de la cour des comptes, publié fin mai et pointant les faiblesses du régime de protection social agricole, la caisse centrale de la MSA a réagi le 2 juin suite à son conseil d’administration. Si les élus « sont conscients » des « marges de progression pour améliorer les délais de traitement des dossiers des affiliés », et travaillent sur ce point en mutualisant les caisses de MSA, ils rappellent aussi les avantages de ce régime spécifique, « qui choisit des administrateurs par la démocratie locale ».

Des élus qui « sont professionnellement attachés à l’agriculture » et qui s’engagent à « rendre un service adapté aux besoins des salariés–agriculteurs actifs et retraités et entreprises agricoles situés sur l’ensemble du territoire et notamment dans les zones rurales ».

Cet accompagnement se traduit en différents services, « comme les 4 000 ateliers pour les séniors, les actions de maintien en emploi pour 2 000 salariés et non-salariés dans le cadre des cellules pluridisciplinaires MSA et les ateliers de l’inclusion vers l’emploi pour 1 500 bénéficiaires, l’aide au départ en vacances pour des 64 000 familles qui ne partent jamais ou n’auraient pu partir sans, l’accompagnement de plus de 20 000 familles pour un bilan de leurs droits sociaux et les actions pour lutter contre le suicide… », rappelle le communiqué des élus, qui cite également les résidences pour seniors, et les centres AVMA pour le tourisme social et solidaire.

Les administrateurs de la MSA demandent donc que l’on laisse au plan stratégique le temps de faire ses preuves et déplorent un manque d’échange avec les rapporteurs de la cour des comptes, des échanges qui « auraient sans doute permis de mieux mettre en exergue le socle solide que constitue le mutualisme, dont l’importance prend racine dans ses valeurs de démocratie, de solidarité et de responsabilité au service de tous ses ressortissants ».


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous