Recyclage Première collecte nationale des emballage des plants de pommes de terre

Terre-net Média

En 2020, Adivalor a lancé deux nouveaux programmes de collecte et recyclage : un pour les emballages de plants de pommes de terre et l'autre pour les emballages des produits d'hygiène de l'élevage. Les premières collectes nationales ont démarré depuis le mois d'avril 2021.

« Depuis sa création en 2001, Adivalor agit pour que chaque exploitant agricole français puisse rapporter et faire valoriser 100 % de ses emballages et plastiques usagés. Aujourd'hui, plus de 90 % d'entre eux sont couverts par les programmes de collecte et de valorisation », note l'organisation. 

Et c'est désormais aussi ouvert pour les emballages de plants de pommes de terre et de produits d'hygiène de l'élevage. « Depuis le mois d’avril 2021, les agriculteurs peuvent ainsi rapporter ces emballages aux points et aux périodes qui leurs seront indiqués par leurs fournisseurs. » 

« La filière du plant certifié de pommes de terre s’est engagée à recycler plus de 90 % des emballages plastiques qu’elle utilise d’ici à 2025. 500 tonnes de grands récipients vrac (big-bags) sont utilisés chaque année pour transporter et stocker les plants certifiés de pommes de terre », précise Adivalor. « Je participerai à la première collecte de big-bags, témoigne Jean-Sébastien Chaniard, agriculteur à Saint Michel-sur-Ternoise (Pas-de-Calais) (80 ha de pommes de terre). Une fois pliés et disposés par paquets de 5 à 10, je les apporterai à ma coopérative deux fois par an, au moment des collectes. Cela fait 10 ans que je stocke mes big-bags de plants de pommes de terre sur l’exploitation. Grâce à cette nouvelle filière de recyclage, les sacs vont pouvoir être valorisés : pas moins de 100 kg/an, ce n’est pas négligeable ! » 

Pour les produits d'hygiène de l'élevage, « la demande avait été portée par La Coopération agricole, des éleveurs et des organisations de producteurs, ajoute Adivalor. Les fabricants et distributeurs ont répondu positivement à la création de ce nouveau programme de collecte pour les produits détergents, désinfectants, produits de traitement de l’eau etc. ». Cela représente environ 200 tonnes par an d’emballages vides. « J’utilise une dizaine de bidons de produits d’hygiène d'élevage dans l’année, indique Gilbert Besson, polyculteur-éleveur laitier bio (30 VL) à Saint-Galmier (Loire). Dès qu’ils sont vidés, rincés, renversés, je les mets à l’égouttage. C’est un réflexe quand le bidon est terminé, c’est déjà intégré dans ma conduite au quotidien. Lorsque mon fournisseur vient sur l’exploitation tous les deux mois, je lui remets les anciens bidons. »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous