Développement durable Quatre acteurs s’associent dans un « Collectif de la Troisième Voie »

CLG Terre-net Média

À l’occasion du Sirha Green, premier événement consacré au food-service responsable, quatre acteurs de l’agriculture française – Bleu blanc cœur, Demain la Terre, Le blé de nos campagnes et l’association Vignerons en développement durable – ont officialisé lundi 18 juin la création d’un Collectif de la « Troisième voie des filières agricoles responsables » par la signature d’un manifeste. Leur objectif est de fédérer et promouvoir les initiatives d’agriculture responsable dans toutes les filières.

Jean-Louis Berges (Président de l'Association Vignerons en Développement Durable), Jean-Pierre Pasquet (Co-Président de l'Association Bleu-Blanc-Cœur), Étienne Henriot (Président du GIE CRC) et Geoffroy Cormoreche (Président de l'Association Demain la Terre) ont signé la création du collectif de la troisième voie.Jean-Louis Berges (Président de l'Association Vignerons en Développement Durable), Jean-Pierre Pasquet (Co-président de l'Association Bleu-Blanc-Cœur), Étienne Henriot (Président du GIE CRC) et Geoffroy Cormoreche (Président de l'Association Demain la Terre) ont signé la création du collectif de la troisième voie. (©Terre-net Média)L’association Bleu-Blanc-Cœur, l’association Demain la Terre, la filière « Le blé de nos campagne » et l’association Vignerons en Développement Durable ont co-fondé le « Collectif de la troisième voie des filières agricoles responsables ». L’objectif est ainsi de répondre à la définition d’« alimentation durable » telle que formulée par la FAO et les Nations-Unies « comme nutritionnellement adéquate, environnementalement meilleure et culturellement acceptable ».

La troisième voie est définie par rapport aux agricultures conventionnelle et biologique comme une démarche dans laquelle « les producteurs de chaque filière agricole travaillent dans une même logique de responsabilité environnementale, économique, sociale et sociétale ».

Afin de « fédérer les structures de filières agricoles responsables engagées dans des initiatives d’amélioration de la durabilité et de la qualité des produits et créatrices de valeur », le Collectif regroupe des acteurs engagés dans des démarches à long terme et faisant preuve d’une volonté d’amélioration constante. Ceux-ci devront alors répondre à des obligations de moyens et de résultats, allant au-delà des contraintes réglementaires, selon des cahiers des charges co-construits et vérifiés présentant des exigences en termes de santé (consommateur et producteur), de respect des milieux (biodiversité, environnement) et de sécurité alimentaire (traçabilité, garantie consommateur). Ainsi, « d’ici cinq ans, le Collectif compte représenter 20 % de la production agricole française ».

Pour ce faire, le Collectif met en place différentes actions aussi bien auprès du grand public avec la promotion des produits agricoles (bruts et transformés) issus de ces filières responsables, grâce à une communication centrée sur les bénéfices et fondamentaux, mais aussi auprès des pouvoirs publics, dans le but d’obtenir une reconnaissance officielle et/ou d’intérêt général. Enfin, il vise à « accéder de manière privilégiée à tous les circuits de distribution (circuits longs et courts, restauration…) et de transformation, et accessibles par tous ».

Bleu-Blanc-Cœur est une « association reconnue d’intérêt nutritionnel et environnemental par les ministères de l’agriculture, de l’environnement et de la santé », car définie par un cahier des charges strict en élevage pour une alimentation « santé durable ».

Demain la Terre, pour sa part est une association loi 1901 de producteurs de fruits et légumes frais ou transformés, rassemblés depuis 2010 autour de la Charte Demain la Terre afin d’apporter aux consommateurs les preuves crédibles d’un engagement pour la santé, la qualité et le respect des hommes et de l’environnement. Elle est contrôlée chaque année par un organisme indépendant, avec une obligation d’amélioration continue.

La Filière « Le blé de nos campagne, dans le cadre de sa démarche CRC (Culture raisonnée contrôlée) vise à produire des céréales saines et de qualité dans le respect de l'Homme et de la Nature grâce à filière blé 100 % français, 100 % certifié et 100 % responsable depuis 2000.

Enfin, Vignerons en Développement Durable est le rassemblement de dix entreprises viticoles pionnières autour de leurs démarches RSE et le label du même nom, créé en 2010, a reçu en 2011 le Trophée de l’agriculture durable du ministre de l’agriculture.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous