Budget de l’agriculture 2021 À 4,8 milliards d’euros, une stabilité par rapport à 2020

Terre-net Média

Le projet de loi de finances pour 2021, présenté le 28 septembre en conseil des ministres, prévoit un budget de 4,8 milliards d’euros, un montant relativement stable par rapport à 2020, et qui sera complété par les 1,2 milliard d’euros du plan de relance, déjà annoncés.

Avec 4,8 milliards d'euros, le budget du ministère de l'agriculture pour 2021 est stable par rapport à l'année précédente.Avec 4,8 milliards d'euros, le budget du ministère de l'agriculture pour 2021 est stable par rapport à l'année précédente. (©Terre-net Média)

Le projet de loi de finances (PLF) 2021, présenté le 28 septembre en conseil des ministres, consacre 4,8 milliards d’euros au ministère de l’agriculture, soit un montant identique à celui de 2020. Un budget qui ne prend pas en compte les 9 milliards d’euros de la Pac, les 1,2 milliards d’euros du plan de relance, et les 7 milliards d’euros de dispositifs fiscaux et sociaux, a précisé le cabinet du ministère dans la matinée.

Soutenir la transition agroécologique

Les priorités restent identiques, avec en première ligne le soutien à la transition agroécologique, pour 494 M€ d’autorisations d’engagement, et 510 M€ de crédits de paiement au titre des contreparties nationales en lien avec des mesures de la Pac (ICHN, MAE, conversion bio, etc.). Ainsi, l’ICHN est financée à hauteur de 277 M€ pour 2021 (hors crédits européens), les aides aux MAEC et à la conversion s’élèvent à 123 M€ en autorisations d’engagement et 123 M€ en crédits de paiements. Les dispositifs de soutien aux investissements dans les exploitations agricoles bénéficient de 56,6 M€ en autorisation d’engagement et 67 M€ en crédits de paiement.

Hausse de 5,4 % pour prévenir les risques sanitaires

Dans un contexte de crise sanitaire liée au coronavirus, le PLF 2021 prévoit une augmentation de 5,4 % du budget consacré à la prévention des risques sanitaires, avec un budget de 602 M€ en autorisations d’engagement et 601 M€ en crédits de paiement dans les domaines de la sécurité sanitaire des aliments, de la santé et de la protection animales et de la santé des végétaux.

D’autres crédits viendront probablement en complément, lors des débats parlementaires, pour les problématiques plus spécifiques au Brexit, comme les contrôles aux frontières.

Légère augmentation des crédits de l’enseignement agricole

Pour accompagner la démographie des élèves, les crédits alloués à l’enseignement agricole augmentent légèrement pour 2021, avec une enveloppe totale approchant les 1,8 milliard d’euros. À noter que le plan de relance prévoit un budget important pour communiquer sur les métiers de l’enseignement agricole.  

Enfin, le budget tient également compte de la prolongation pour deux ans du dispositif TO-DE. Par ailleurs, le budget des chambres d’agriculture, qui avait constitué un point de débat important lors de la discussion du dernier PLF, devrait être préservé.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous