Malaise agricole Depuis lundi, les producteurs entretiennent les « feux de la colère »

Terre-net Média

À l’appel des FDSEA des départements du grand bassin parisien et des Hauts-de-France, mais aussi de Vendée, des centaines d’agriculteurs poursuivent, depuis lundi, leurs « feux de la colère », pour exprimer leur malaise face à une pression sociétale jugée trop forte. [Article publié initialement le 25/09]

En Ile-de-France, les agriculteurs de la FNSEA et Jeunes agriculteurs se relaient chaque soir depuis lundi pour allumer des En Ile-de-France, les agriculteurs de la FNSEA et Jeunes agriculteurs se relaient chaque soir depuis lundi pour allumer des "feux de la colère". (©JA_IDF)

Depuis lundi 23 septembre, des centaines d’agriculteurs FNSEA et Jeunes agriculteurs de plusieurs départements – en Haute-Garonne, dans le grand bassin parisien, dans les Hauts-de-France, en Vendée, notamment – se mobilisent en allumant, en soirée, des « feux de la colère ». Ils veulent protester contre la stigmatisation dont ils se sentent victimes.

En Ile-de-France et dans la région des Hauts-de-France, les agriculteurs des FDSEA locales et Jeunes agriculteurs se relaient pour allumer en soirée, depuis lundi, des « feux de la colère » en incendiant des palettes, bottes de paille et souches. 

« On a appelé ça les feux de la colère, mais aussi les feux du désespoir, pour faire ressentir le malaise ambiant qu'il y a dans la campagne, et cet acharnement qu'on peut subir au quotidien », explique Amandine Muret-Beguin, céréalière et secrétaire générale des JA d’Ile-de-France Ouest. « C’est le projet de mise en place de zones de non-traitement (ZNT) destinées à protéger les populations contre les dangers potentiels des produits phytosanitaires qui a mis le feu aux poudres », explique pour sa part Damien Greffin, président de la FDSEA Ile-de-France.

« Au nom de la terre, sauvez-nous »

La mobilisation des agriculteurs s’étend à de nombreux départements des régions Ile-de-France, Hauts-de-France ainsi que les départements limitrophes – Aube, Ardennes – ou non – Haute-Garonne, Vendée, pour ne citer qu’eux.

En Vendée, justement, les agriculteurs du duo FNSEA-JA ont choisi de converger en tracteurs, mardi 24 septembre, au centre de La Roche-sur-Yon, la préfecture.

En tracteur ou avec des « feux », l’objectif des producteurs est le même : « montrer aux gens qui passent en voiture le malaise de la profession ». Devant la préfecture de Vendée, un agriculteur a accroché une pancarte sur son tracteur sur laquelle on peut lire : « Au nom de la terre, sauvez-nous », en référence au film d'Edouard Bergeon sur le suicide des agriculteurs qui sort en salles ce mercredi

Sur les réseaux sociaux, la mobilisation est largement relayée sous un même slogan : #Sauvetonpaysan.

En savoir plus >> La mobilisation à suivre sur les réseaux : sur Facebook  ou sur Twitter 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous