Retour sur la manif Fnsea/JA Accueil mitigé pour les annonces du gouvernement

Terre-net Média

Face à la crise de l'élevage et au ras-le-bol de nombreux agriculteurs, Fnsea et Jeunes agriculteurs ont manifesté massivement à Paris ce 3 septembre 2015, avec plus de 1.500 tracteurs. Les nouvelles annonces d'aide de la part du gouvernement ont reçu un accueil mitigé. Retour sur une journée mêlant fierté et déception.

Manifestation des tracteurs à Paris Défilé de tracteurs à Paris, porte d'Italie pour la manifestation des agriculteurs du 3 septembre. (©Terre-net Média)

C e jeudi 3 septembre 2015, les réseaux Fnsea et Jeunes agriculteurs opèrent une grande démonstration de force à Paris en mobilisant des milliers d'agriculteurs venus de toute la France, et plus de 1.000 tracteurs.

[Vidéo] En 3 min, le résumé d'une journée de manifestation des agriculteurs Fnsea/JA, entre fierté et amertume...

Le dernier blocus de Paris de cette envergure remonte au 27 avril 2010 . A l'époque, les céréaliers avaient investi Paris avec, comme ce 3 septembre, plus de 1.000 tracteurs. Subissant la baisse des prix des céréales, ils demandaient des soutiens et moins de normes.

Retrouvez le direct de la grande manifestation Fnsea/JA via le compte twitter de notre journaliste Arnaud Carpon :

Jeudi 3 septembre, 18 h Réactions politiques aux annonces du gouvernement

Jeudi 3 septembre, 17h : Une très grande majorité de Français comprend le mouvement des agriculteurs , venus de toute la France manifester en tracteurs à Paris.

A lire >> Une écrasante majorité des Français solidaire

Jeudi 3 septembre, 16h30 : La Confédération Paysanne réagit aux annonces du gouvernement : pour elle, il s'agit d'un plan de licenciement pour les éleveurs.

A lire >>  Confédération paysanne : « Le gouvernement à la botte de la Fnsea »

Jeudi 3 septembre, 16h  : « Le gouvernement a entendu » le message des agriculteurs, a assuré le président de la Fnsea, Xavier Beulin, avant d'être copieusement hué par une partie des milliers d'agriculteurs massés avec plus de 1.500 tracteurs sur la Place de la Nation à Paris.

A lire >> Le gouvernement a « entendu » les agriculteurs assure Xavier Beulin sous des huées

Jeudi 3 septembre, 15h30 : Certains agriculteurs sont mécontents des annonces du gouvernement, l'ambiance est tendue à Paris

Jeudi 3 septembre, 15h30 : Manuel Valls a annoncé de nouvelles mesures de soutien, une année blanche sur le remboursement des dettes bancaires, des prises en charge des intérêts d'emprunt et les prises en charge des cotisations sociales...

Voir les mesures >> Manuel Valls annonce de nouvelles aides

Jeudi 3 septembre, 15h : Xavier Beulin prend la parole pour annoncer les mesures du gouvernement : pause dans les normes, prises en charge des cotisations sociales,  une année blanche sur les dettes bancaires. 

Agriculteurs à Nation Les agriculteurs attendent les annonces du gouvernement. (©Fnsea)  

Jeudi 3 septembre, 15h : Les manifs, ce sont aussi des slogans. Découvrez le top 10 des meilleurs slogans que nous avons vus lors de cette journée.

A lire >> Le top 10 des meilleurs slogans

Jeudi 3 septembre, 14h45 : Les annonces c'est pour bientôt. 

Jeudi 3 septembre, 14h15 : Xavier Beulin est en première ligne lors de la manifestation des agriculteurs de ce jour à Paris. L'occasion de rappeler son parcours et les critiques dont il fait l'objet.

A lire >>  Xavier Beulin, leader de la contestation agricole à l'image d'homme d'affaires

Jeudi 3 septembre, 14h : Gérard Larcher, président du Sénat, a annoncé le dépôt d'une proposition de loi sur l'agriculture à l'automne.

A lire >> Une proposition de loi déposée à l'automne par le Sénat

Jeudi 3 septembre, 13h30 : Reportage place de la Nation, entre les tracteurs

A lire >> « Ils ont intérêt à se bouger »

Jeudi 3 septembre, 13h : Les hommes et femmes politiques prennent position sur la manifestation des agriculteurs à Paris

A lire >> Réactions politiques à la mobilisation des agriculteurs

Les tracteurs dans Paris Les tracteurs sont arrivés dans Paris. (©Terre-net Média)

Jeudi 3 septembre, 12h : Les Parisiens applaudissent les tracteurs lors de leur passage 

Nos tracteurs, nos paysans, ils sont la

Posted by FNSEA on  jeudi 3 septembre 2015

Jeudi 3 septembre, 11h45 : 

Les cortèges d'agriculteurs qui défilent à Paris jeudi signent « un enterrement de première classe de l'agriculture » emmené par la Fnsea et son patron Xavier Beulin, a dénoncé Laurent Pinatel, porte-parole de la Confédération paysanne.

A lire >> La Confédération paysanne déplore un « enterrement de 1ère classe »

Manif du 3 septembre à Paris (©Fnsea)  

Jeudi 3 septembre, 11h30

Pour soutenir les manifestants, la Fédération française des producteurs d’oléagineux et de protéagineux annonce la distribution de bons d'achats de carburants.

A lire >>  La Fop participe aux frais de carburant

Jeudi 3 septembre, 11h : 

Les cortèges d'agriculteurs en colère qui convergent sur Paris en tracteurs provoquaient jeudi des perturbations limitées sur les routes d'Ile-de-France et entraient peu à peu dans Paris.

A lire >> Perturbations très limitées sur les routes, les tracteurs entrent dans Paris

Jeudi 3 septembre, 10h15 : 

Jeudi 3 septembre, 10 h : La Fnsea compte 1733 tracteurs convergeant vers Paris.

tracteurs de la Moselle en direction de Paris Les agriculteurs de Moselle se dirigent vers Paris ce jeudi 3 septembre 2015. (©Fdsea Moselle)

Jeudi 3 septemnre à 9h30

A 9h30, un cumul de 71 kilomètres de bouchons était constaté en région parisienne, contre plus de 200 habituellement à cette heure, un chiffre « faible pour cette heure-ci », selon la Direction des routes Ile-de-France (Dirif). « Il n'y a pas beaucoup de bouchons dus aux manifestations d'agriculteurs. C'est limité », a rapporté un porte-parole du Cnir. A la même heure, un bouchon de 8 à 10 kilomètres était relevé sur l'autoroute A10 et un autre de 3 à 4 km sur l'A4 en raison des manifestations des agriculteurs .

Jeudi 3 septembre, 8h : Six convois de plus de 1.500 tracteurs avançaient vers Paris jeudi matin pour exprimer la colère du monde paysan et réclamer des aides face à l'effondrement de leurs revenus.

A lire >> Les agriculteurs en colère roulent vers Paris

Le président de la Fnsea, Xavier Beulin, espère pouvoir annoncer jeudi aux agriculteurs manifestant à Paris les réponses apportées par le gouvernement aux demandes d'allègement de charges et d'un moratoire sur les normes.

A lire >> Xavier Beulin espère pouvoir annoncer jeudi aux agriculteurs les réponses du gouvernement

Jeudi 3 septembre, minuit :  Les agriculteurs normands et bretons se préparent à entrer dans Paris.

A lire >> Veillée d'armes des agriculteurs bretons et normands avant l'entrée dans Paris

Mercredi 2 septembre : 

Reçu à L'Elysée mercredi 2 septembre, Bernard Lannes, président de la Coordination Rurale a dénoncé le « défilé de la Fnsea et JA » pour obtenir un soutien français, « alors que les solutions sont à Bruxelles ».

Pour la manifestation des agriculteurs , les premiers tracteurs sont partis mardi de la pointe Saint-Matthieu, dans le Finistère. Au total, plus de 1.000 tracteurs convergeront entre 7h et 9h vers la capitale via les principales autoroutes d'accès et le périphérique. Manifestants et tracteurs convergeront vers la Place de la Nation.

Accompagnés d'agriculteurs, Xavier Beulin et Thomas Diemer, présidents de la Fnsea et de Jeunes agriculteurs, seront reçus à Matignon à 12h par Manuel Valls . « J'espère pouvoir faire des annonces du Gouvernement vers 15h devant les troupes à la Nation », indique le leader de la Fnsea.

Durant toute cette journée, les éleveurs du Grand Ouest, de l'Est mais aussi venus du Massif central ou de Rhône-Alpes, seront soutenus par leurs homologues céréaliers, qui demandent, notamment, une pause réglementaire.

Dans une analyse plutôt critique de la situation de l'agriculture française, François Purseigle, sociologue spécialiste du secteur agricole, estime que ce dernier a « loupé le coche » en ratant la mutualisation des investissements et l'anticipation sur l'évolution des normes environnementales. « Aujourd'hui, elle hérite d'un schéma dépassé et ceux qui en paient le prix, ce sont les exploitants ».


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous