Indice de confiance Hollande, Valls et Le Foll au plus bas auprès des agriculteurs

Terre-net Média

Jamais les agriculteurs n'ont eu aussi peu confiance en François Hollande, Stéphane Le Foll et Manuel Valls pour défendre l'agriculture et les paysans. C'est ce qu'indique le baromètre agricole Terre-net BVA.

Indice de confiance de l'exécutif français (Le Foll, Valls, Hollande) auprès des agriculteursQuestion posée : « Vous, personnellement, faites-vous confiance à ... pour défendre l'agriculture et les agriculteurs ? » (©Terre-net Média)

François Hollande, Stéphane Le Foll et Manuel Valls n'ont vraiment pas la cote auprès des agriculteurs. Leurs indices de confiance sont les plus bas jamais observés depuis la création du baromètre agricole Terre-net BVA en novembre 2010 ! Face à la crise agricole qui perdure, beaucoup de producteurs ne croient plus en une solution politique. Défaitistes ? Peut-être. Résignés ? Sans doute. En outre, ils s'avèrent, à la base, en majorité plus proches des idées de droite que de celles de gauche.

Résultat : seulement 4 % des exploitants font confiance à François Hollande pour défendre l'agriculture et les agriculteurs. Le président de la République française ne les a jamais vraiment convaincus puisque son meilleur indice n'était que de 12 % en octobre 2012. Même son prédécesseur Nicolas Sarkozy, qui avait pourtant perdu son aura auprès du monde agricole, n'était jamais descendu sous la barre des 20 %.

Un agriculteur sur six

Seul un paysan sur six estime que le ministre de l'agriculture Stéphane Le Foll est capable de les défendre. Certes, il reste en tête des trois personnalités du gouvernement sondées dans ce baromètre. Mais il poursuit sa chute incessante, passant de 35 % lors de sa prise de fonction à seulement 16 % aujourd'hui. Une partie de ceux qui appréciaient sa connaissance des questions agricoles semblent désormais avoir changé d'avis.

C'est le cas de presque tous les leaders syndicaux. A la Confédération paysanne, Laurent Pinatel fustige depuis plusieurs mois le manque de courage de sa politique en faveur d'orientations davantage "à gauche" notamment en matière de politique agricole commune (Pac). Quant à Xavier Beulin, il ne veut plus « prendre des coups » à la place du ministre, le laissant lors du dernier congrès de la FNSEA prononcer un discours inaudible au milieu des sifflets ininterrompus des agriculteurs présents dans la salle. A la Coordination rurale, Bernard Lannes espérait une meilleure considération du pluralisme syndical. Les avancées sur ce point sont jugées insuffisantes.

D'ailleurs, 93 % des agriculteurs estiment que la politique agricole du gouvernement est mauvaise

Une courbe inverse

À l’inverse, l’indice de confiance du précédent ministre de l'agriculture Bruno Le Maire a connu une hausse régulière, de 46 % à son arrivée à 65 % fin 2011. Et maintenant il caracole en tête des candidats préférés des agriculteurs pour la primaire de droite dans le cadre de la présidentielle 2017 selon le baromètre agricole Terre-net BVA.

Le Premier ministre Manuel Valls voit quant à lui son indice de confiance s'éroder lentement, de 10 à 7 % en 14 mois, à l'image de celui de Jean-Marc Ayrault lorsqu'il était à sa place. Avant eux, François Fillon avait oscillé entre 37 et 46 %.

 

(1) Sondage réalisé du 19 au 24 février 2016 par internet, auprès d’un échantillon de 615 agriculteurs professionnels connectés, âgés de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : régions, et orientation principale de l’exploitation (grandes cultures/polyculture-élevage/autres : viticultures-arboriculture-maraîchage). Source : RGA 2010.

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous