Intempéries et prix des céréales L’Agpb demande un versement anticipé des aides Pac

Terre-net Média

Compte tenu de la qualité hétérogène des céréales récoltées et de la baisse des prix, Philippe Pinta, président de l’Association générale des producteurs de blé (Agpb) demande au ministre de l’Agriculture de « réunir d’urgence les partenaires et de décider la mise en place d’un Comité de suivi de la campagne céréalière et un observatoire. »

En cette période de rentrée, l’Association générale des producteurs de blé (Agpb) porte deux revendications au ministre de l’Agriculture : la mise en place d’un comité de suivi de campagne et d’un observatoire sur lequel ce dernier pourra s’appuyer et, le versement anticipé au 16 octobre des aides Pac européennes.

Ces revendications sont « justifiées par la situation inédite à laquelle sont confrontés les céréaliers depuis le début de l’été », écrit l’Agpb dans un communiqué ce 28 août au lendemain de la conférence de presse de la Fnsea au cours de laquelle Xavier Beulin, le président, avait déjà souligné ces nouveaux problèmes.

La récolte de blé est supérieure à la moyenne des dernières années mais sa qualité hétérogène et la baisse des prix « de 25 % sur un an » vont « conduire à une nouvelle diminution importante des revenus qui entraînera de graves problèmes de trésorerie pour engager les semis de la prochaine campagne ».

« Toutefois les débouchés devraient pouvoir être approvisionnés en fonction de leurs besoins : meunerie française et pays importateurs, alimentation animale, amidonnerie, énergie... mais ceci nécessite un suivi et un pilotage coordonnés et minutieux de la campagne ».


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous