France 2030 L'État prêt à débloquer 877 millions pour investir dans l'alimentation de demain

AFP

L'État va lancer des appels à projets d'un montant cumulé de 877,5 millions d'euros sur cinq ans pour « accélérer » la recherche dans l'agriculture et l'alimentation de demain, annonce vendredi le gouvernement.

Il s'agit de « repousser la frontière des connaissances » pour entrer dans la « troisième révolution agricole », après celles de la mécanisation et de la chimie avec des « innovations de rupture », a souligné le cabinet du ministre de l'agriculture auprès de l'AFP. Les financements iront à la recherche fondamentale et appliquée, et les projets pourront aussi bien être publics, privés, que combinés public-privé, a-t-on précisé de même source.

Deux « stratégies d'accélération » étaient présentées vendredi à l'occasion d'un déplacement dans la Drôme des ministres Frédérique Vidal (Enseignement supérieur, Recherche), Julien Denormandie (Agriculture) et Agnès Pannier-Runacher (Industrie).

La première, dotée de 428 millions d'euros, vise à « développer des solutions innovantes au service de la résilience et de la compétitivité du monde agricole » dans les domaines des agroéquipements, du biocontrôle, de la sélection variétale...

Avec la seconde (449,5 millions d'euros), la France entend se donner les moyens de « concevoir et déployer les solutions pour une alimentation plus durable et favorable à la santé », avec des recherches notamment sur le microbiome (écosystème microbien).

Les fonds sont issus du programme d'investissements d'avenir (dit PIA4). Les appels à projets s'étaleront jusqu'à la fin du premier semestre 2022. D'autres financements seront annoncés dans le cadre du plan d'investissement France 2030.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous