Agriculture biologique La FNSEA demande une augmentation du crédit d’impôt bio dans le PLF 2022

Terre-net Média

Face à l’augmentation exponentielle des charges de production, et dans un contexte d’essoufflement de la demande sur les produits issus de l’agriculture biologique, la FNSEA demande « une augmentation significative » du crédit d’impôt pour l’agriculture biologique.

Pour mieux accompagner les producteurs bio dans un contexte de tassement de la demande et de hausse des charges, la FNSEA demande à faire passer le crédit d’impôt pour l’agriculture biologique de 3 500 € à 5 000 €, dans un amendement au projet de loi de finances pour 2022. Ce crédit d’impôt est accessible aux exploitants dont au moins 40 % des recettes provient de l’agriculture biologique.

Complémentaire aux aides de la Pac, qui accompagnent la conversion, et à la demande qui n’est pas à la hauteur de l’offre dans certaines filières (lait, œufs notamment), « le crédit d’impôt permet en effet d’apporter un soutien sans distorsion entre les producteurs, les filières ou les régions », estime la FNSEA.  

« Par cet amendement, la FNSEA souhaite renforcer l’accompagnement des agriculteurs engagés en bio en défendant une approche économique de l’agriculture biologique, basée avant tout sur une juste rémunération des agriculteurs, en cohérence totale avec l’application de la Loi Égalim », indique l'organisation.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média