Cultures Le biocontrôle poursuit sa progression

AFP

La proportion de ventes de produits de biocontrôle a nettement progressé en 2019, au détriment des ventes de produits phytosanitaires, ont indiqué mercredi les producteurs de ces produits.

Les produits de biocontrôle sont définis comme des agents et produits utilisant des mécanismes naturels. Le principe du biocontrôle repose sur la gestion des équilibres des populations d'agresseurs plutôt que sur leur éradication, en ayant recours à des insectes ou à des micro-organismes.

La part des produits de biocontrôle, qui représentait en 2018 environ 15 % des tonnages vendus par les industriels aux distributeurs, s'élevait à 21,6 % en 2019, a indiqué mercredi lors d'une conférence de presse l'UIPP (syndicat des industries phytosanitaires, qui représente 96 % du marché français).

Pour les substances actives (le cœur du produit, donc sans prendre en compte les formulants et autres adjuvants), la progression est encore plus significative, puisqu'on passe de 23 % à 36 %, la part des produits phytosanitaires conventionnels passant à 64 %, a indiqué à l'AFP Eugénia Pommaret, directrice de l'UIPP.

Lors de la présentation d'une « feuille de route » à dix ans de ses adhérents, le président de l'UIPP Bruno Baranne a assuré que ces derniers souhaitaient notamment « contribuer à accélérer la transition agroécologique qui est souhaitée par le citoyen » et « accélérer l'investissement dans les produits d'avenir, comme le digital, la robotique ».


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous