[Lu dans la presse] Julien Denormandie Le ministre annonce un « Varenne » de l’agriculture et du climat

Terre-net Média

Dans une tribune publiée le 25 avril dans le Journal du dimanche, le ministre de l’agriculture annonce l’organisation d’un « Varenne agricole de l’eau et de l’adaptation au changement climatique » pour permettre aux débats de « revenir à l’essentiel » sur les sujets clés du monde agricole : accompagnement de la qualité, sélection variétale, gestion de l’eau, captation du carbone.

Julien Denormandie a annoncé un Julien Denormandie a annoncé un "Varenne de l'agriculture" avant l'été. (©Terre-net Média)

Devant les défis auxquels doit faire face le monde agricole, « trop souvent, les débats sur l’agriculture se perdent dans le détail et oublient l’essentiel », regrette le ministre de l’agriculture qui a signé le 25 avril une tribune dans le Journal du Dimanche. Pour recentrer les réflexions, Julien Denormandie annonce donc un « Varenne agricole de l’eau et de l’adaptation au changement climatique » qui doit être organisé avant l’été, à la demande du président de la République.

La « science et la raison » pour s’adapter au changement climatique

Si le nom évoque le « Grenelle de l’environnement », le ministre ne donne pas de détail quant à la forme de l’évènement. En revanche, il avance plusieurs sujets de débat, comme la rémunération des agriculteurs, à travers la proposition de loi du député Grégory Besson-Moreau qui doit être examinée par l’Assemblée à partir du mois de juin.

Par ailleurs, l’adaptation au changement climatique passera, selon le ministre, par « la science et la raison ». Sur la sélection variétale, par exemple, « nous devons regarder ces technologies en dépassant les dogmes, en pesant ce qu’elles peuvent nous apporter et les risques qu’elles sont susceptibles de présenter », indique Julien Denormandie.

La question de la gestion de l’eau doit également être abordée, alors que « l’aménagement hydraulique est trop souvent freiné », regrette le ministre, qui souhaite résoudre les conflits d’usage dans la concertation, mais « sans que celle-ci ne dure dix ans comme cela reste trop souvent le cas ».

Favoriser la captation de carbone dans les sols

Enfin, le ministre rappelle également le rôle de l’agriculture dans la captation de carbone. « Le sol capte plus de carbone que les arbres. On doit donc favoriser cette agriculture, comme l’agriculture de conservation, qui préserve le carbone dans nos sols », explique-t-il.

Pour accompagner la transition, le ministre mise par ailleurs sur le plan de relance et la future Pac, qui doivent aussi consolider « la qualité » de l’agriculture française et, plus globalement, la souveraineté alimentaire du pays, leitmotiv du ministre depuis son arrivée rue de Varenne.   


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous