Élections européennes 2019 Pour leur alimentation, les consommateurs veulent plus de transparence

CLG Terre-net Média

Selon une enquête menée par l’UFC-Que Choisir en vue des élections européennes, les consommateurs réclament un étiquetage plus explicite des produits et une indépendance renforcée de l’indépendance des autorités de contrôle.

Selon une enquête conduite par l’UFC-Que Choisir basée sur 15 352 réponses, seulement 13 % des consommateurs estiment que leurs droits de consommateurs sont assez défendus à l’échelon européen. Cependant, 93 % indiquent être insuffisamment informés des lois votées par le Parlement européen. Ainsi, ils appellent clairement les prochains élus à « un sursaut pour une société de consommation plus saine et responsable, en leur fixant trois priorités très clairement définies. »

Parmi les neuf thématiques proposées par l’association, ont été mis en avant la lutte contre les substances chimiques indésirables (87 %), la sécurité alimentaire (75 %) et le développement durable et le climat (70 %). Les répondants ont aussi plébiscité des propositions concrètes.

Étiquetage plus explicite, application du principe de précaution

97 % des répondants sont favorables à un renforcement de l’indépendance des autorités de contrôle et des études scientifiques dans la lutte contre les substances chimiques indésirables. Ils soutiennent également un étiquetage des produits plus explicite (96 %), et un encadrement strict des perturbateurs endocriniens en application du principe de précaution (94 %).

En termes d'alimentation, 88 % des répondants connaissant le Nutri-Score sont favorables à le rendre obligatoire à l’échelon européen, dans une optique de simplification des étiquetages nutritionnels, et d’incitation des professionnels à améliorer la composition de leurs produits.

Alors que l’UE « multiplie les textes d’harmonisation maximale empêchant les États membres d’adopter des législations plus contraignantes », 81 % des répondants estiment que les États membres devraient pouvoir imposer des règles plus favorables aux consommateurs que le standard européen.

« Forte des résultats de cette enquête, l’UFC-Que Choisir va interpeller les têtes de listes et candidats pour les faire rentrer au cœur de leur programme. L’association propose par ailleurs à l’ensemble des consommateurs de tester leur connaissance sur l’action européenne en matière de consommation. »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous