ACS, bio, bas-carbone...
Sept systèmes de cultures étudiés pour allier environnement et économie

La plateforme Trajectoire explore les performances économiques et environnementales de sept systèmes de cultures existants. (©Trajectoire AgroParisTech)
La plateforme Trajectoire explore les performances économiques et environnementales de sept systèmes de cultures existants. (©Trajectoire AgroParisTech)

« Il existe déjà un certain nombre d'essais systèmes, mais surtout orientés dans des stratégies de rupture. Or les agriculteurs cherchent au quotidien à optimiser leurs pratiques et on manque de données sur les performances économiques et environnementales de ces systèmes de culture déjà existants. C'est de ce constat qu'est née la plateforme agronomique Trajectoire », nous confie Tristan Brancaz, apprenti ingénieur à la Ferme expérimentale d'AgroParisTech - Grignon.

Sept systèmes à l'épreuve dans les conditions réelle d'une exploitation

Agriculture de conservation des sols, agriculture biologique, démarche bas carbonebas intrantsperformance nourricière, polyculture-élevage et la référence Ferme de Grignon constituent les sept systèmes de cultures étudiés depuis 2017. La plateforme se découpe alors en sept bandes parallèles d'un peu plus d'un ha chacune. Elle est située sur une parcelle de la Ferme de Grignon, dans la plaine de Versailles (Yvelines). Tous les systèmes sont cultivés selon des objectifs et des contraintes spécifiques, mais toujours dans les conditions réelles d'une exploitation

Pour cela, l'étude porte sur une rotation de 5 ans constituée d'un « socle commun avec les grandes cultures les plus fréquentes des exploitations aux alentours : blé - seconde céréale à paille - colza - blé - maïs. La seconde céréale à paille varie selon les systèmes (escourgeon, blé, triticale ou orge de printemps), et pour la bande "agriculture biologique", le colza est remplacé par une féverole ».

Rotation mise en place sur la plateforme Trajectoire
Rotation mise en place sur la plateforme Trajectoire pour 5 ans. (©Trajectoire AgroParisTech)
 

Ce projet initié dans le cadre du plan Ecophyto II, financé par l'Agence de l'eau Seine Normandie et des partenaires privés, réunit des experts techniques (agriculteurs, techniciens, conseillers...) et des experts scientifiques (ingénieurs, chercheurs, enseignants-chercheurs) pour « prendre en compte les avis et les expertises de chacun ».

Premiers résultats

« Tous les systèmes sont là car ils ont des vertus. L'objectif n'est pas d'opposer les modèles », précise Tristan Brancaz. Mais plutôt de « démontrer l’intérêt de leur optimisation dans une démarche de durabilité et d'obtenir des indicateurs qui parlent au plus grand nombre », ajoute Dominique Tristant, directeur de la ferme de Grignon et directeur du programme. 

Alors que la 4e année culturale est en cours, « la différenciation des systèmes devient effective ». Et les premiers résultats de performance ont été dévoilés en décembre 2021, via la publication du site web de Trajectoire



Marge réalisée = marge semi-nette ; N2O = protoxyde d'azote mesuré.

Mesurer les performances

« Le besoin de mesurer directement les performances et les impacts s’est imposé dès le début du projet. C’est pour nous le meilleur moyen d’éviter de tomber dans les partis pris et de garder les pieds dans la réalité », souligne Yves Python, responsable métrologie pour Trajectoire.

En plus du suivi agronomique, l'équipe Trajectoire a ainsi mis en place, en lien avec Inrae et les chercheurs d'AgroParisTech, un dispositif de métrologie pour « quantifier et mieux comprendre les performances de chaque système », avec notamment : 

  • Les carottiers pour mesurer le stockage de carbone ;
  • Les bougies poreuses pour le lessivage de nitrates et de matières actives ;
  • Les chambres statiques dédiées aux émissions de protoxyde d'azote ;
  • Les sondes PRS pour simuler l'absorption racinaire ;
  • Les boîtiers N-Tester permettent de mesurer de la nutrition azotée des plantes. 

Outils de mesure
À gauche, bougie poreuse, puis à droite : sondes PRS en haut et chambre statique N20 en bas. (©Plateforme Trajectoire)

Si tous ces outils ont permis de mettre en avant de premiers résultats, l'équipe Trajectoire prévoit une analyse globale plus poussée de la rotation pour la fin de l'année. À suivre donc !

Inscription à notre newsletter
a lire également

Déja 12 réactions