Agriculture de conservation

Agriculture de conservation

L’agriculture de conservation redonne au sol le premier rôle dans la production végétale. Le sol est considéré non pas comme un support de culture, mais comme un milieu vivant. Le protéger améliore son fonctionnement, restaure ou augmente la fertilité. L'activité biologique remplace alors le travail mécanique considéré comme perturbateur de la structure et des équilibres. L’agriculture de conservation va plus loin que les Tcs, techniques culturales simplifiées. Elle repose sur 3 axes majeurs : abandon du travail du sol, couverture permanente du sol, rotation longue. Concrètement, c’est le semis direct sous couverture végétale (Sdsc).

[Point de vue] Glyphosate « Une certification de l’agriculture de conservation pour sortir de l’impasse »

« Une certification de l’agriculture de conservation pour sortir de l’impasse »
Si Emmanuel Macron est revenu sur son engagement d’interdire purement et simplement le glyphosate « d’ici trois ans », la volonté politique pour en réduire drastiquement l’usage agricole reste d’actualité. Jean-Baptiste Millard, délégué général du think tank AgriDées estime que « la certification des exploita...