Varenne de l’eau
La majorité des agriculteurs ne croient pas à l’efficacité concrète des mesures

Le sujet de la gestion de l’eau en agriculture est de plus en plus crucial au regard des conséquences du changement climatique, et les conditions météo actuelles le rappellent avec acuité. Pour répondre à cette problématique, le gouvernement a lancé en 2021 le Varenne agricole de l’eau et du changement climatique, une réflexion qui a abouti à différentes mesures. Pour autant, près de la moitié des agriculteurs n’ont pas entendu parler de ce travail.

47 % des agriculteurs n'ont pas entendu parler du Varenne agricole de l'eau et de l'adaptation au changement climatique. (©Pixabay)
47 % des agriculteurs n'ont pas entendu parler du Varenne agricole de l'eau et de l'adaptation au changement climatique. (©Pixabay)

« Avez-vous entendu parler du Varenne agricole de l’eau et du changement climatique ? » À cette question, 47 % des agriculteurs interrogés dans le cadre du Baromètre agricole Terre-net Datagri répondent par la négative. La question leur était posée entre mi-février et début mars, quelques semaines après la clôture du Varenne par le Premier ministre, qui a annoncé plusieurs mesures.

Un avis plus que mitigé sur l’efficacité de ces mesures

Ces mesures ne bénéficient d’ailleurs pas toutes de la même notoriété, et la même confiance en leur efficacité diffère chez les agriculteurs qui ont entendu parler du Varenne. 

Ainsi, la réforme de l’assurance récolte est la plus connue (seuls 18 % n’en avaient pas connaissance), et 41 % des sondés du baromètre agricole estiment qu’elle aura des conséquences positives concrètes sur l’agriculture. À noter que d’après un sondage indicatif réalisé sur Terre-net en décembre 2021, les agriculteurs se montraient beaucoup plus sceptiques : près de 53 % approuvaient l’idée qu’il s’agissait « encore une réforme pour enrichir les assureurs ».

L’aide aux investissements est davantage plébiscité, avec 47 % des agriculteurs qui estiment que cette mesure donnera des résultats positifs et concret pour l’agriculture. En revanche, ils ne sont que 19 % à penser que le renforcement du rôle décisionnel du rôle du préfet sera efficace sur le terrain.

NB : La deuxième édition du Baromètre agricole Terre-net Datagri a été réalisée du 14 février au 6 mars 2022, 426 réponses d’agriculteurs et agricultrices ont été collectées et analysées.

Inscription à notre newsletter
a lire également

Déja 26 réactions