; Avis des agriculteurs sur la réforme de l'assurance récolte

Sondage Une majorité d’agriculteurs n’approuve pas la réforme de l’assurance récolte

Terre-net Média

Près de 53 % des agriculteurs ayant participé à un sondage sur Terre-net estiment que la réforme de l’assurance récolte en cours de discussion au Parlement ne répond pas aux objectifs affichés.

Ciel orageuxUn tiers des agriculteurs est couvert par l'assurance risques climatiques. (©Pixabay)

La réforme de l’assurance récolte vient d’être adoptée en première lecture par l’Assemblée nationale le 12 janvier. Elle sera examinée par le Sénat en février pour une mise en place au 1er janvier 2023.

Alors que vous, agriculteurs, êtes de plus en plus vulnérables face aux aléas climatiques toujours plus fréquents et violents, cette réforme de l’assurance récolte, dont l’objectif affiché est de mieux vous protéger, ne reçoit pas votre approbation.

C’est ce qui ressort d’un sondage réalisé sur Terre-net entre le 7 et le 14 décembre 2021 auprès de 1 479 répondants. Pour 52,94 % d’entre vous, « c’est encore une réforme pour enrichir les assureurs ». Pour 27,32 %, elle était nécessaire, mais il faut mieux attendre de voir concrètement son application avant de se prononcer sur son bien-fondé. Seuls 2,37 % d’entre vous pensent qu’elle va leur permettre de s’assurer davantage. Enfin, notons que 17,38 % n’ont pas connaissance de ce projet de loi.

En France, ce sont environ un tiers des agriculteurs qui sont couverts par un contrat d'assurance multirisque climatique. Bon nombre d’entre vous jugez encore son intérêt limité. Et vous qu’en pensez-vous ? Souscrivez-vous à une assurance récolte ? Pourquoi ? Laissez-nous vos commentaires !

Retrouvez des témoignages d’agriculteurs sur le sujet:
>>> Christophe Grison, céréalier dans l'Oise : « Avec mes terres séchantes, j’ai tout intérêt à souscrire l'assurance récolte »
>>> Julien Dupuis, éleveur dans les Deux-Sèvres : « L'assurance risques climatiques, ce n'est pas rentable pour mon élevage »
>>>Damien Collignon, céréalier en Bourgogne : « L’assurance risques climatiques devrait être obligatoire »
>>> S'assurer face aux risques climatiques : Les points de vue de Florence Gillotin et Franck Gille, céréaliers

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média