Insee
Les prix agricoles reculent en septembre à cause de bonnes récoltes

Sur un an, les prix agricoles diminuent de près de 6 % selon l'indice mensuel publié vendredi par l'Insee. Les céréales voient leurs prix reculer de 8 % en septembre, « en raison d'une offre pléthorique », après de bonnes récoltes de blé et de maïs dans l'hémisphère Nord alors que les stocks étaient déjà élevés, explique l'Insee. Même tendance pour les oléagineux, dont la production mondiale est « soutenue ». Leur prix baisse de 11,5 % sur le trimestre.

Pour la pomme de terre, « les récoltes en Europe du Nord-Ouest s'annoncent plus abondantes que l'année dernière » grâce à de meilleurs rendements et des surfaces plus grandes. En conséquence, le prix du tubercule chute de près de moitié sur un an.

Pour les fruits frais, la chute atteint près de 25 % sur un an. La pomme est particulièrement touchée. La production a été précoce mais « les conditions climatiques ont été plus favorables à la consommation des fruits d'été qu'à la pomme ou à la poire », explique l'Insee. De plus, « l'embargo russe limite les débouchés des exportations européennes ». 

En revanche, le prix des légumes augmente de 10 % sur un an. Pour le melon et la tomate, les récoltes ont été moins bonnes à cause des intempéries d'août alors que leur consommation a grimpé en septembre grâce au temps estival.

Le prix des productions animales recule de 3 % en septembre, surtout pour le porc (- 10 %). « L'offre est abondante tandis que les débouchés, déjà restreints par l'embargo russe, sont aussi limités par la concurrence internationale », souligne l'Insee.

Le prix d'achat des moyens de production diminue un peu en septembre, de 0,5 %, grâce surtout à la baisse du prix des aliments pour animaux.

Inscription à notre newsletter
a lire également

Soyez le premier à réagir