Sondage
73 % des agriculteurs ont recours aux reliquats azotés cette année

La mesure du reliquat azoté permet de mesurer la quantité d'azote minéral disponible en sortie d'hiver. (©ITB Centre-Val-de-Loire/Ile-de-France)
La mesure du reliquat azoté permet de mesurer la quantité d'azote minéral disponible en sortie d'hiver. (©ITB Centre-Val-de-Loire/Ile-de-France)

« Dans le contexte du coût des engrais, les reliquats azotés en sortie d'hiver sont vivement conseillés pour démarrer du bon pied et calculer précisément la bonne d'azote à apporter » via la méthode du bilan prévisionnel, rappelle Philippe Pluquet, responsable technique productions végétales de la coopérative Noriap, dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux. Pour les céréales, il préconise « a minima une parcelle par précédent ». En effet, « avec la pluviométrie et la température du sol depuis la récolte du précédent jusqu'au moment du reliquat, ce sont les principaux facteurs qui vont influer sur les résultats ».

Selon un sondage publié sur terre-net.fr (1 350 votants), 73 % des répondants utilisent cet outil en 2023 : 35 % ont recours à un prestataire et 38 % font les prélèvement eux-mêmes. Pour ces derniers, Coralie, chargée de clientèle FMC, rappelle que « les prélèvements doivent être réalisés dans des zones homogènes, représentatives de la parcelle ». À  ce jour, « les premiers résultats reçus en Centre-Val-de-Loire sont plutôt faibles. Mais cela reste à confirmer. »

Inscription à notre newsletter
a lire également

Déja 1 réactions