Estimations par département
Révision à la baisse de la production de maïs grain 2022

Retrouvez les estimations de rendements en maïs grain non-irrigué et irrigué par département pour la récolte 2022. (©Terre-net Média)
Retrouvez les estimations de rendements en maïs grain non-irrigué et irrigué par département pour la récolte 2022. (©Terre-net Média)

Estimée à 11 Mt, « la production de maïs grain 2022 (y compris semences) serait la plus faible depuis 1990 », selon Agreste. Elle enregistrerait un recul de 29,2 % sur un an et de 21 % par rapport à la moyenne 2017-2021, d'après les données au 1er novembre, sous l'effet d'une baisse conjointe des surfaces et du rendement. 

« Alors que la récolte touche à sa fin (99 % de la récolte effectuée au 31 octobre selon Céré'Obs), le rendement moyen en maïs grain (hors semences) est, en effet, estimé à 78,9 q/ha : c'est 25,2 q/ha de moins qu'en 2021 et 15 q/ha de moins que la moyenne quinquennale », précise le service statistique du ministère de l'agriculture. 

« Une campagne marquée par la sécheresse »

En cause : « le climat historiquement chaud et sec de la campagne 2022 et son cycle raccourci, a rappelé Thomas Joly, responsable de la filière maïs chez Arvalis-Institut du végétal, lors du bilan de campagne maïs organisé par l'AGPM. Les semis se sont concentrés surtout sur la 2e quinzaine d'avril après la vague de froid au début du printemps, puis la levée a été assez rapide. Dans presque toutes les zones de production, la situation de stress hydrique et thermique qui a suivi a gêné la fécondation des maïs, affectant la viabilité du pollen ou entraînant l'avortement des grains.

« Si l'irrigation a permis de préserver les rendements (32 % des surfaces de maïs grain irriguées en France cette année), le déficit hydrique généralisé a souvent empêché d’avoir des apports d’eau optimaux et les nombreux arrêtés précoces de restriction ont été préjudiciables », a ajouté Thomas Joly. D'après Agreste, « le rendement du maïs irrigué (101,8 q/ha) diminuerait de 8,1 % par rapport à la moyenne quinquennale. Et celui du maïs non irrigué (67,4 q/ha) chuterait de 19,7 % sur 5 ans ».

La forte hausse des prix du gaz inquiète sur le terrain quant aux coûts de séchage, mais le contexte climatique de l'année a eu au moins le "mérite" de permettre dans l'ensemble une récolte de maïs précoce et dans des conditions plutôt sèches... 

Les résultats département par département

Retrouvez plus de détails sur les résultats de la campagne avec les cartes interactives ci-dessous. Cliquez sur le (ou les) département(s) souhaité(s) pour découvrir les  estimations de rendements en maïs grain, non-irrigué et irrigué pour cette récolte 2022 ainsi que l'évolution par rapport à 2021 et à la moyenne 2017-2021.

Retrouvez, sur la carte suivante, les estimations de surfaces en maïs grain pour la récolte 2022, l'évolution par rapport à 2021 et à la moyenne 2017-2021.

Inscription à notre newsletter
a lire également

Déja 25 réactions